News

Aventure en Laponie

chalet perdu en laponie chalet perdu en laponie

Nouveau départ en Laponie

Ca y est.
3 ans après mon dernier séjour en Laponie, qui m’avait fait découvrir le Cap Nord et la côte norvégienne, et la magnifique Tromsø, je vais enfin pouvoir retourner dans l’un des endroits que j’ai vraiment préféré et dont je suis tombé amoureux en Laponie suédoise, Junosuando. Petit village perdu entre Vittangi et Pajala, à 2h de Kiruna. Le nord de la Suède, entouré de sapins et de lacs de partout, peu d’activité humaine, la nature à l’état pur. Le lieu de mon premier séjour en Laponie (où je suis retourné plusieurs fois par la suite d’ailleurs).
Ce séjour qui s’annonce, fin mars, est le fruit d’une assez longue gestation, faite de réflexions, de doutes, d’idées et d’une énorme envie aussi. Au départ je cherchais uniquement quelque chose à louer (une petite stuga sur le bord d’un lac), pour y aller avec Mdame et bébé Lapo. Mais cela se révélait vite assez compliqué, et la perspective, si grand froid il y avait, de rester enfermés et de ne pouvoir sortir ont vite freiné mes ardeurs.
Petit à petit, l’idée de partir finalement seul a fait son chemin, mais je n’avais pas envie de prendre une semaine de vacances pour faire le tour des hôtels ou auberges de jeunesse, non, si je devais partir seul, c’était pour faire quelque chose de différent, quelque chose que je ne pourrais pas faire en couple avec un bébé.
Parallèlement à ça, j’avais aussi envie de redormir dehors, dans le neige, et faire une activité un peu sportive. Le ski de randonnée nordique me faisait énormément envie, cependant, les tarifs et le peu d’offres pour quelques jours d’initiation avec bivouac étaient là aussi plutôt décourageants. C’est là que Laponie + ski de rando + bivouac dans la neige se sont croisés. Était en train de naître un vrai projet #Teamgivrés.

maison a junosuando

maison à Junosuando

Vivre une aventure dans le Grand Nord

Après tout, pourquoi faire une initiation, alors que j’ai justement fait l’année dernière un stage de survie grand froid ? Dans l’optique de partir un jour en raid nordique en Laponie, et surtout au Groenland ? Pourquoi rester en France, alors que je voulais aller en Laponie au départ ?
L’idée était trouvée, j’irais en Laponie, avec ma tente Decath et mon sac de couchage, et je louerais sur place ski et pulka (la pulka, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une sorte de luge/traîneau que l’on tire et qui permet de transporter plus facilement qu’en portant son matériel), pour passer quelques jours dans la nature.

chalet perdu en laponie

Chalet perdu en Laponie

Restait à trouver où exactement, et surtout la location de matériel. J’ai commencé par chercher autour d’Abisko, d’où part la Kungsleden, et où il y a des magasins de locations de matériel. Et en montagne, avec de superbes paysages, l’aventure promettait d’être exceptionnelle. Cependant, je fus vite refroidis par les tarifs, car pour une semaine de location (entre 5 et 7 jours), on me demandait plus de 300€ environ. Soit le prix d’une location de voiture. Même si ce n’est pas la même chose, j’ai quand même trouvé ça dommage de voir aux même tarifs matériel de mobilité douce et matériel de mobilité polluante. Tout en cherchant du côté d’Abisko, j’ai posé la question à mes anciens hôtes de L’Aurora Retreat à Junosuando, où j’avais déjà séjourné plusieurs fois, si ils connaissaient des boutiques louant le type de matériel que je cherchais. Et là, ils m’ont gentiment proposé de me les prêter, et de m’aider si je le souhaitais à préparer mon itinéraire. 

foret en laponie

Forêt en Laponie

Construire un igloo, monter un bivouac, vivre dehors

Le projet était enfin en train de s’accélérer, et ce qui n’était au départ qu’une idée assez folle s’est petit à petit muée en réel projet (avec pas mal de périodes de découragement). Restait à en discuter avec Mdame Lapo, la convaincre de me laisser partir, et acheter mes billets d’avion pour Stockholm, ce qui vient d’être fait : je serais donc en Laponie Suédoise fin mars, pour une semaine. Je partirais avec mon matériel, pour vivre plusieurs jours dans la forêt, comme un trappeur, comme les héros des romans de Jack London ; le programme n’est pas encore décidé, et je pense qu’il sera de toute façon modifié en fonction des conditions météorologiques changeantes, mais l’idée est de skier un jour ou deux, et de monter un bivouac sur le bord d’un lac ou en haut d’une colline avec une jolie vue sur la Laponie. Construire un igloo, faire un feu, et prendre de jolies photos, profiter du calme, et de la nature, sans chercher l’exploit sportif, juste le plaisir.

chemin tracé laponie

Se perdre dans ces paysages

traces au crepuscule dans la neige

Attendre les aurores boréales

Préparer au mieux ce raid nordique en solo

Il y a aussi la crainte, car ces quelques jours dehors, chose que je n’ai jamais faite dans de telles conditions, et seul dans une région qui reste quand même dangereuse, vont aussi me faire sortir de ma zone de confort. Je le cherche, mais je le craint aussi. 

Il se peut aussi que les choses tournent mal (ou du moins pas comme je le souhaiterais), et j’essaye donc de préparer au mieux cette aventure, en glanant des conseils ici et là. J’ai d’ailleurs passé pas mal de temps à échanger avec des membres de l’excellent forum skirandonnenordique, qui m’ont permis de voir des faiblesses dans mes idées, et les changer par la suite (par exemple ne pas prendre ma tente mais plutôt m’orienter vers un tarp, où une tente 4 saison plus adaptée, et surtout construire un igloo, et pas mal d’autres détails qui ont leur importance sur le domaine du bivouac que je ne maîtrise pas du tout).
Ma réflexion évolue au jour le jour, il me reste trois petits mois, dont une semaine dans le Jura qui me permettra peut-être de tester certaines choses. Et me réadapter au froid, chose difficile par ces temps ci !
Je profiterais bien entendu de ce séjour pour tester du matériel et donner mon avis ensuite (j’ai déjà commencé à acheter un chargeur solaire pour mon iphone, et je suis toujours en recherche de gadget geeks mais utiles), même si je vais essayer de ne prendre que le minimum vital, en mode mul (marcheur ultra léger).

Voilà donc, je vais donc continuer à parler et partager cette aventure en Laponie sur Carnets nordiques, notamment la préparation de mon sac qui risque d’être assez minutieuse et d’évoluer avec le temps. Mon prochain article parlera d’ailleurs du début de mes réflexions et mon début d’idée de sac !

J’espère que vous me suivrez sur cette aventure, ce beau projet qui me tient réellement à cœur pour commencer cette année 2014 : je serais un peu comme Bear Grylls, le héros de Man VS Wild, seul face à la nature !

Vent en Laponie

Sortir des chemins tracés…

A propos Laponico (570 Articles)
Passionné des régions nordiques et scandinaves. J'ai plusieurs voyages à mon actif, en Laponie suédoise, norvégienne et finlandaise, ainsi que dans d'autres régions de ces pays. J'aime les grands espaces, la nature et je pratique le karaté et la course à pieds/trail. N'hésitez pas à me contacter.

8 Commentaires le Aventure en Laponie

  1. Eh bien impressionnant ton projet de voyage!
    Ca risque de te laisser des souvenirs inoubliables.
    Mais fait attention quand même lol.

  2. Je suis super content pour toi, avec un grand plaisir je vais suivre ton aventure. Profites bien de tous les moments exceptionnel que tu vas vivre.
    Au plaisir de te lire

  3. si je bosse pas je peux venir?? :-))))

  4. Ah la la. Tu serais parti en février je t’aurais bien accompagné!

5 Trackbacks & Pingbacks

  1. Danger raid solo en Laponie | Carnets Nordiques
  2. Tag Liebster Awards | Carnets Nordiques
  3. Abri en Laponie | Carnets Nordiques
  4. Joue-la comme sur Instagram | Carnets Nordiques
  5. Aventure en Laponie | Carnets Nordiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*