News

“Mais, tu vas dormir où? Dehors?”

Lac en Laponie Lac en Laponie

Comment se loger dans la nature Lapone?

J’ai longtemps hésité à nommer cet article “Abri en Laponie (mon), un peu le pendant de la Cabane au Canada.

Mais cette question, qui soulève tant d’interrogations, d’étonnements, et de craintes (pour moi), est posée à chaque fois que je parle de mon aventure en Laponie.

Au départ, lors de la genèse de ce projet, enfin d’un projet m’amenant en Laponie, il était plutôt question de location. Louer un chalet, une stuga; budget se réduisant, compagne préférant décliner l’offre (froid, trop pour un bébé, enceinte, etc), les auberges de jeunesses sont apparues pour moi en solo, et la possibilité de bouger autour paraissait sympathique. Mais…

Cabane Le dernier trappeur

La Cabane du dernier trappeur de Nicolas Vanier

La tente sous la neige

Quitte à aller en Laponie seul, avec un budget limité, autant essayer d’aller plus loin dans l’histoire, vers l’itinérant, et le bivouac – hivernal, que je n’ai encore jamais pratiqué (sauf en camping en Espagne et en Sicile – en été, où j’ai eu trop chaud à chaque fois. J’aime le froid).

J’ai donc tout naturellement pensé à ma vieille tente Quechua T3 Ultra light, utilisée pour la Sicile, un modèle plutôt sympa.
Sauf qu’en allant échanger autour de mon projet sur des forums spécialisés randonnée nordique et raids hivernaux, on a rapidement glacé mes ardeurs autour de cette tente:
Elle n’est pas 4 saisons, et les arceaux risquent de casser si les températures s’approchent des -20° (fort possible), le tissus risque lui aussi de se déchirer car pas assez solide et non adapté à ces températures, et l’hiver, par grand froid dans une tente insuffisamment ventilée, le souffle du dormeur (moi, qui espère dormir quand même comme un bébé ours) crée de l’humidité se transformant en givre, qui si il tombe sur mon sac de couchage (qui pour le coup sera mon assurance survie en cas de grand froid) risque de le tremper une fois dégelé, et enfin, le poids de 3,5kg, pas si ultralight que ça ! 3 personnes alors que je serais seul…sachant que de toute les manières, la tente, même 4 saisons, semble ne pas apporter de degrés supplémentaires, le choix de la laisser à la maison fut vite fait.

Le tarp, la bonne alternative?

Je me suis donc dirigé vers le tarp. C’est quoi un tarp? Une sorte de bâche, 3×3 mètres environ (y’a plus petit mais je tiens à avoir un certain confort) pour se construire une cabane ou un tipi, en se servant de ses bâtons de skis, ses skis, les arbres, les branches, et tout se dont notre imagination et les éléments sur place pourront inventer. La classe non? Vous vous rappelez les cabanes quand vous étiez jeunes, dans votre maison, un jardin, ou la forêt? Bein voila !

Construire un feu

Tarp utilisé lors du stage de survie, abri de pluie pour construire le feu

Imaginez, lorsque viendra la fatigue le soir, en attendant les aurores boréales (je pourrais d’ailleurs dormir à la belle aurore – on dit comme ça en Laponie), je n’aurais qu’à trouver l’endroit idoine et idyllique, sur le bord d’une rivière ou d’un lac (gelés, je le sais, mais quand même), où sur une petite colline, face au levée de soleil, et préparer un bon feu pour passer la soirée

Alors je compte passer 2 ou 3 nuits dans cet abri, la première et la dernière, éventuellement la seconde, si la phase 2 ne se passe pas comme prévu.
Pour avoir bien chaud, je prévois un sac de couchage hiver(-9° confort), avec un sac à viande en polaire histoire de rajouter une dizaine de degrés, et surtout une bonne isolation au niveau du sol: une couverture de survie (plus résistante que les couvertures de survie de base), et un bon matelas, j’aurais sur place un Matelas Wolfmat base de chez Jack Wolfskin (4cm d’épaisseur de mousse, très léger, isolant et peu encombrant, rien à voir avec mon Décathlon que je comptais prendre au début)

Forêt de Laponie

Peut-être s’installer sous ces sapins

Lac en Laponie

Ou sur le bord de ce petit lac (ou rivière, je ne sais trop)

Construire un igloo

Phase 2 : construire un igloo.
Et ouai.
Comme je risque d’avoir des températures assez fraîches quand même la nuit, voir du (grand) vent, où je ne sais quoi encore, voir de la pluie (on sait jamais, avec cet hiver un peu fou), même si je prévois dans le pire des cas de dormir sans rien (normalement, on ne risque pas de -40° en cette saison – c’est ce que je vends dit à mes proches, mais sait-on jamais, mon objectif est de me construire un bel igloo – de glace pour ne pas froisser les inuits, igloo voulant dire maison, il faut rajouter le terme “de glace” pour être dans le vrai, et La Globestoppeuse par laquelle j’ai appris cette précision).
La technique n’est pas si difficile, j’ai pu l’expérimenter l’année dernière lors de mon stage de survie grand froid, et même si nous étions 7, avec un spécialiste, et que  se fut long, je devrais pouvoir y arriver, je me suis procuré une pelle et une scie à neige/glace, je suis chaud bouillant pour me construire mon hôtel de glace forestier ! Il fera 0°, abrité du vent, de la pluie, du givre, et des méchants animaux ou autres créatures malveillantes qui pourraient m’en vouloir.

lieu du bivouac stage de survie

Le soleil est là, le lieu du bivouac est très agréable

Interieur de l'igloo

Le soleil a fait son apparition, c’est l’heure de se lever

Le plus difficile, ce sera de trouver the place to be* et espérer que mon lit (le vrai), ne me manquera pas trop !

*L’endroit parfait

Forêt en Laponie

Peut-être dans une forêt comme celle-ci…

Cabane en Laponie

Ou à côté d’une cabane…

A propos Laponico (570 Articles)
Passionné des régions nordiques et scandinaves. J'ai plusieurs voyages à mon actif, en Laponie suédoise, norvégienne et finlandaise, ainsi que dans d'autres régions de ces pays. J'aime les grands espaces, la nature et je pratique le karaté et la course à pieds/trail. N'hésitez pas à me contacter.

3 Commentaires le “Mais, tu vas dormir où? Dehors?”

  1. Hej,
    Merci pour ces conseils ! Concernant l’igloo, normalement c’est justement un abri d’urgence à utiliser de suite, mais je compte le tester…quand au tarp, c’est très utilisé, et si au départ j’ai eu un peu peur, car la tente reste rassurante, ça semble être plutot bien (et peut s’attacher à un arbre par exemple, faut juste être imaginatif !
    Mais je sais qu’il y a des cabanes dans le coin, j’en discuterais sur place avec mes contacts. Et dernière chose, le coin où je serais est une forêt, donc il y aura largement moyen de m’isoler de grand vent (même si j’ai un plan C au cas ou, genre constuire un trou plutot qu’in igloo. Normalement, je devrais pouvoir dormir à la belle étoile avec mon sac de couchage + sac à viande polaire + sursac 🙂
    L’igloo, c’est pour le fun on va dire…

    • Ouai, j’avoue, si tu es en forêt c’est peut être plus “simple” de se protéger du vent et de la neige. Même si mon commentaire avant étant un peu négatif, j’ai vraiment hâte d’avoir tes retours parce que même si ce sera clairement pas toujours marrant, tu vas prendre ton pied là-haut et j’espère pouvoir t’imiter rapidement !

  2. Hej Nico !

    As tu contacté des organismes sur place? Je crois que sur la Kungsleden il y a des espèces de semi-cabanes (fermées seulement à 3/4 et avec d’un mètre de haut) pouvant faire office de refuge la nuit. Peut être y en a il aussi sur ton initéraire.

    Ils pourraient peut être te conseiller, parce que l’histoire de la bâche et de l’igloo, désolé d’être un peu négatif mais c’est assez risqué à mes yeux.

    Pour la bâche, il suffit que ce soit un peu venteux et tes bâtons ne tiendront pas longtemps. De plus si il neige fort, elle risque de te tomber dessus durant la nuit.

    Concernant l’igloo, j’avais fait une journée de survie en Laponie finlandaise et ils conseillaient toujours d’attendre une nuit avant de dormir dedans pour que la base soit gelée et pour minimiser les risques, surtout si tu es seul.

    Bonne journée, et bon courage !

    Léon
    http://www.keep-calm-and-have-a-krisprolls.com/

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Comment monter un tarp | Carnets Nordiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*