News

La Dalécarlie : kézako?

Stuga à Gesunda, Dalarna, Suède Vue depuis la Stuga à Gesunda, en Dalécarlie suédoise

Un nouveau séjour en Suède

Ca y est, après 3 ans sans visite en Suède, nous avons pu prendre 12 jours pour y revenir, au mois de mai; nous excluons donc la Laponie (en pleine fonte des neiges, nous préférons plutôt partir là-bas en hiver ou la découvrir un jour en été), et le choix s’est rapidement orienté vers la Dalécarlie, qui est, d’après ce que j’ai entendu, le cœur culturel de la Suède, la Suède comme on l’imagine, pleine de traditions, de maisons rouges, et de costumes colorés jaune et bleus, et de lacs.

L’hiver devrait être terminé, enfin nous l’espérons. Il a été, comme à Paris, particulièrement long, il y a toujours de la neige, des températures négatives et les lacs complètement gelés début avril…
Ce sera aussi le premier voyage de bébé Nils à travers la Suède, et même son premier voyage en avion, et train, tout court.
Partir avec les sacs à dos et un bébé de un an implique donc une certaine organisation, ne pas trop se charger tout en ayant l’essentiel, en sachant que la Suède étant un pays développé nous trouverons sur place tout ce qui est nourriture, couches, lait bébé.
Autant se l’avouer, l’avion n’a pas été le moment le plus simple avec Nils qui ne voulait pas rester sur nos genoux mais aller dire bonjour aux hôtesses et aux suédoises de l’avion, Lapopapa a donc dû passer une partie du voyage debout à l’arrière de l’avion avec les hôtesses (oui, la vie de papa est difficile), mais les 3 heures de train qui suivirent furent vraiment très agréable, je ne le répéterais jamais assez, mais j’adore le train, qui permet de rentrer doucement dans la région visitée, de prendre le temps, sortir de notre monde et notre vie toujours pressés.

Carte Dalécarlie, Suède

Principales parties de la région de Dalécarlie en Suède

Un peu de culture suédoise : la Dalécarlie, c’est où?

La Dalécarlie (Dalarna en Suédois, terme que j’utiliserais désormais), est située à 3 heures en train de Stockholm, pas très loin de la frontière Norvégienne (je serais d’ailleurs bien allé faire un tour à Røros, d’où sont fabriqués les superbes plaids norvégiens en laine d’Alpaga, mais 4heures et quelque de transports auront raison de cette petite envie).

Région de lacs et de vallées (Dalarna signifie « les vallées » en suédois), 29 000km², dont le maître de la région est le grand lac Siljan, de collines et de montagne (plus à l’Ouest, où se trouve le parc National Fulufjället qui marque la frontière avec la Norvège et où se trouve la plus grande cascade de Suède), elle est bien différente entre l’Est plutôt plate, de champs, la région centrale autour du lac Siljan où elle est constituée de grandes forêts de sapins et de bouleaux, et l‘Ouest où elle devient bien plus montagneuse avec des stations de ski suédoises (Älvdalen, Särna…). C’est aussi l’un des lieux où les suédois viennent se mettre au vert le temps du week-end ou des vacances, la grande majorité habitant en effet sur Stockholm, Göteborg, Malmö. Ce qui signifie qu’il y a hors période de vacances peu de monde !
Mora, Orsa, Rättvik, Tällberg, Leksand et Falun deviendront le temps d’une semaine nos villes d’adoption, depuis une jolie Stuga (maison suédoise typique) que nous avons loué à Gesunda sur le bord du lac Siljan, à quelques kilomètres de Mora.

Vue depuis Gesundaberget, Dalarna, Suède

Des lacs, des pistes de ski, des vallées, la Dalécarlie comporte de nombreux paysages différents

Un voyage à travers la Suède

Les villages défilent, 3 heures à traverser une partie de la Suède, Uppsala, le grande ville étudiante au nord de Stockholm, Sala (qui semble très accueillant comme village et dans lequel j’aurais bien aimé poser mes valises), Avesta Krylbo, Säter, autant de noms que je ne connais pas, de paysages arides brûlés par la neige fraîchement retirée, quelques lacs, pinèdes et bouleaux ensuite, à peine bourgeonnants, des maisons rouges, jaunes, blanches, bleues, sous un timide soleil avant d’arriver aux premiers noms connus : Borlänge (non loin de Falun, capitale de la région), Leksand, Rättvik et enfin Mora, dernière étape de notre périple.

Ça y est nous y sommes. Récupérer la voiture, qui sera notre compagne durant la semaine, à peine le temps d’apprécier nos premiers paysages Dalarniens (aucune idée de si ça se dit !), attendre le moment où nous y arriverons enfin, dans cette Stuga tant attendue, à Gesunda.
La Dalécarlie nous accueille avec ses collines et ses lacs, ses maisons rouges, de Falun au lac Siljan. La Stuga durement trouvée, après de longues heures de recherches sur les sites d’annonces en Suédois (j’ai maintenant une bonne maîtrise de Blocket.se), est encore plus belle qu’initialement imaginée, tant dans sa forme que sa décoration sobre, intimiste, mais très chaleureuse, les détails de bon goûts allant jusqu’aux gouttières peintes de différentes couleurs, une vraie maison suédoise ! Grande, une superbe véranda avec vue sur le lac Siljan, un jardin immense donnant directement sur le lac, quelques petites Stuga aux alentours, mais la calme est là, nous sommes enfin en Dalarna ! 12 heures de trajet, fatigués mais heureux.

Stuga à Gesunda, Dalarna, Suède

Vue depuis la Stuga à Gesunda, en Dalécarlie suédoise

Stuga à Gesunda, Dalarna, Suède

Depuis le jardin, les fin de journées offrent des couleurs sublimes sur le lac Siljan

Stuga en Dalécarlie, Suède

Le soleil se lève vers 4h15 et donne directement sur la véranda de notre Stuga

Stugas à Gesunda, Dalécarlie, Suède

La vue sur les stuga et leurs kota depuis le lac Siljan, nos voisins que nous apercevrons seulement le temps d’un week-end

Vue sur le lac Siljan, Dalarna, Suède

Ces îles en bas de notre jardin, que je photographierais des centaines de fois, sous le soleil, les nuages, aux lueurs de fin de journée

Stuga, Dalarna, Suède

Nos chers voisins, et leurs jolies stuga entourées de bouleaux

Gesundaberget, Dalarna, Suède

Au loin Gesundaberget, et ses pistes de ski en pleine fonte, dont le superbe panorama fera l’objet de nombreuses photo

Panorama Gesundaberget, Dalarna, Suède

Panorama depuis Gesundaberget sur le lac Siljan

Stuga suédoise, Dalécarlie

Une stuga à Gesunda, comme nous en verrons des centaines

Le lac Siljan, principal point d’orientation de notre semaine suédoise

Le programme de la semaine sera assez simple: profiter du lac juste devant la maison, se promener et s’imprégner de la nature omniprésente, découvrir les différentes villes des alentours et vivre comme un suédois (sans râler comme un bon français, sans vivre contre la nature, sans râler contre le temps, sans rouler n’importe comment…).

S’ajoutera mon challenge perso de trouver tous les points de vue et les « berget » (petites montagnes) à 1h de voiture environ de la stuga ! Oui, la Dalécarlie, c’est des lacs, des forêts, et des monts, et de traditions : c’est certainement autour du 21 juin et des festivités de la midsommar que la Dalécarlie doit être le plus agréable…Vous connaissez d’autres régions de ce type en Europe du nord?

Stuga Dalécarlie, Suède

Vue depuis le lac sur les stuga de nos voisins

Îles du lac Siljan, Dalarna, Suède

Nous n’avons pas eu que du soleil, mais même par temps maussade le lac Siljan est magnifique

Faune du lac Siljan, Dalarna, Suède

Les fins de journées sont particulièrement magiques sur le lac Siljan

Ponton lac Siljan, Dalécarlie, Suède

Ponton en bas de notre Stuga, sur le lac Siljan, comme il y en a tant sur ses rives

A propos Laponico (550 Articles)
Passionné des régions nordiques et scandinaves. J'ai plusieurs voyages à mon actif, en Laponie suédoise, norvégienne et finlandaise, ainsi que dans d'autres régions de ces pays. J'aime les grands espaces, la nature et je pratique le karaté et la course à pieds/trail. N'hésitez pas à me contacter.

8 Commentaires le La Dalécarlie : kézako?

  1. Bonjour,

    J’ai decouvert il y a quelques semaines ce blog, et j’adore etant moi meme complètement fan de la Suède du sud au nord, tout me plait. Je retrouve à travers tes photos l’ambiance de la Suède, le sentiment d’apaisement qu’on y vit dès qu’on pose le pied là bas!
    J’envisage d’y retourner l’été prochain, et la stuga que vous y aviez au bord du Siljan m’a l’air très bien et idealement située. Avez vous conservé les références de ce logement?…
    Merci d’avance.
    Stef

  2. Lapobébé a déjà tout compris ! Les paysages sont sublimes, ça donne envie d’aller découvrir tout ça 🙂 Tu ne parles pas de ce que vous avez mangé ?

    • Ah oui je n’en parle pas…faudra peut-être que je fasse un post, mais c’est resté simple kannelbullar, fromages et charcuteries locale, pommes de terre et pâtes, et trucs chelou…

  3. Diable que ça donne envie d’aller s’y perdre et s’y reposer, histoire de faire un break. La grande question est : Y avait il une cheminée ?
    Si oui je prend mon billet tout de suite ! 😉

  4. Ahhh la Dalécarlie…je bave littéralement devant tes photos cher Lapopapa (j’ai ri en lisant cela, c’est chou !). Léon m’avait mis l’eau à la bouche en m’en parlant, et m’avait justement à l’époque orienté vers toi, qui t’y trouvais au même moment en voyage. Autant dire que je ne regrette pas du tout de l’avoir intégré à mon programme. Ca va être top ! Bon par contre, on oublie pour le 21, car à cette date je serais e, « pause » à Gävle avant d’arriver au petit matin à Luleå.
    En tout cas, j’imagine comme le dépaysement a du être total, et cette coupure a du vous faire le plus grand bien 🙂

    Ce n’est pas en Europe du nord, mais cette ambiance, ces paysages, ce côté très typique, me fait penser au Canada. Lors de mon road trip là-bas, on s’était engouffré au fin fond de la forêt canadienne et avions dormi dans un petit chalet en bois au bord d’un lac qui s’appelait « Lac Castor », le cadre était à coupé le souffle. On se serait cru au bout du monde, et puis c’était chouette, y avait pas mal de circuit de randos à faire.

    • Rah le Canada, j’aimerais tellement y aller, mais pour le coup prévoir du temps, car j’aime aussi me poser, et il y a tellement à voir…
      La Dalécarlie aussi, je n’ai pas fait le coin de Falun (juste passé rapidement pour aller à Sunborn au musée Larsson, ni le coin côté norvège, et ça avait l’air top et encore différent…et plus au nord aussi..bref, faudrait que je retourne la-bas rapidement en fait…

2 Trackbacks & Pingbacks

  1. Le parapluie à sa mémère | Carnets Nordiques Carnets Nordiques
  2. Un ptit (re)tour en Dalécarlie | Carnets Nordiques Carnets Nordiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*