News

Petite réflexion sur le Trail et la compétition

Trail des eaux vives (c) Akunamatata

J’en ai déjà parlé plusieurs fois je crois, mais je ne suis pas trop compétition. Pour tout.
Je fais ce qui me plait, pour mon plaisir, avec des objectifs personnels qui sont généralement loin de la confrontation avec autrui.
Je cours, régulièrement, en essayant de m’améliorer. Je cours en forêt, l’été, même des fois l’hiver, en essayant d’aller vers les rochers, les dénivelés et les difficultés.

Suis-je un coureur, un runner, un traileur?

J’ai du mal à m’identifier car je n’ai pas de chrono particulier, de classement, d’objectif excepté celui de progresser pour moi-même. Mais si d’un côté je serais tenté de dire qu’on s’en fout, de se donner une identité particulière, aux yeux de beaucoup de monde, sans compétition pas de légitimité.
J’avais lu il y a quelques mois un article très intéressant de Julien Ducerf sur Lerunnergeek qui posait lui aussi cette même réflexion, et auquel j’avais déjà répondu à l’époque.

Cette année cependant j’ai prévu de participer à quelques courses. Alors le but premier n’est pas du tout de réaliser des performances, mais déjà de m’amuser, ensuite de les terminer, et me jauger. Quand j’ai annoncé que je souhaitais courir un marathon, on m’a souvent pris pour un fou, étant donné que je n’avais fait aucune course en compétition, pour voir, et ce n’est pas faux.
Difficile cependant en région parisienne de trouver des courses sympa autres que les très urbaines et pleines de mondes très “courues” (top le jeu de mot non?). Pas du tout envie de courir sur du bitume avec des milliers de personnes, non moi j’aime la nature, le calme…

Catwalk trail (c) Denny Armstrong

Catwalk trail (c) Denny Armstrong



Je vais déjà partir 3 jours courir en montagne dans le Cantal (mais j’en reparlerais), en mode Trail/fast hiking, mais ce ne sera pas en compétition, juste pour le plaisir et découvrir cette belle région.
Ensuite, si je ne suis pas trop HS, 5 jours après je participerais à une course locale, un 10km en forêt de Bois le roi sur terrain plat, dans mon village.
J’ai repéré début juin une course à obstacles très connue à Fontainebleau, le truc c’est qu’aucun de mes amis ne veut la faire…la aussi 10km mais avec des difficultés mais qui semble vraiment sympa…
Après, le 10km n’est pas forcément la distance idéale pour moi, qui court assez lentement et préfère les distances plus longues.
Fin juin une course, là aussi locale (enfin dans le coin) que je pensais faire, mais finalement déjà complète, course d’orientation de nuit dans la forêt avec des zombies qui doivent vous attraper…marrant non? Mais bon, là on sort de la course classique.
En juillet je n’ai encore rien trouvé pas trop loin…je cherche, je regarde…

Et mon objectif sera le 20 septembre avec le Trail Impérial de Fontainebleau. J’en reparlerais, mais je m’alignerais sur la distance courte de 25km et 600m de dénivelés. Histoire de voir déjà, avant d’imaginer des courses plus lointaines.

Le marathon du Groenland dont j’avais parlé et qui se déroule fin octobre est tombé à l’eau (ou plutôt dans la glace devrais-je dire), mais ce n’est que partie remise…

En tout cas, même si je n’aime pas la compétition et que celle-ci ne m’attire pas, je commence à y regarder, car finalement c’est un bon moyen de se jauger, découvrir des endroits et des paysages, et aux yeux de beaucoup être ainsi plus légitime en tant que runner ou traileur.

Trail des eaux vives (c) Akunamatata

Trail des eaux vives (c) Akunamatata

A propos Laponico (570 Articles)
Passionné des régions nordiques et scandinaves. J'ai plusieurs voyages à mon actif, en Laponie suédoise, norvégienne et finlandaise, ainsi que dans d'autres régions de ces pays. J'aime les grands espaces, la nature et je pratique le karaté et la course à pieds/trail. N'hésitez pas à me contacter.

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. 3 jours de trail dans le Cantal: récit | Carnets Nordiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*