News

Hiver Finlandais, et si…

Laponie_coucher de soleil

La Finlande.

Dans la tête de beaucoup de monde, et quand j’en parle autour de moi, est un pays vu, fantasmé, comme froid, glacé, et un pays difficile d’accès, Loin de nous. Peut-être pas encore le bout du monde, car il reste en Europe, mais assez lointain pour paraître exotique. La plupart des gens ne savent pas trop comment y aller, et surtout ils ont peur d’avoir froid. Très froid. A juste titre ?
A juste titre. Mais pas que…

Helsinki

Helsinki

Un voyage en Finlande, c’est se rendre compte, que…
La Finlande, c’est ce pays assez grand, le pays des 1000 lacs. En été, les lacs sont partout, visibles, entre les forêts, les routes. L’hiver, on les voit beaucoup moins, car ils sont gelés, et recouverts de neige. On peut marcher dessus, aller en leur centre, et même des véhicules s’y risquent sur certains d’entre eux. C’est magique. Et un peu frisquet !
La Finlande, c’est aussi le pays du Père-Noël, qui a son atelier à Rovaniemi, en Laponie.
Car la Finlande, c’est aussi une partie de la Laponie, cette région magique située au nord de l’Europe.

Vent en Laponie

Vent en Laponie

Pourtant, si vu comme ça la Finlande ressemble un peu à un pays imaginaire situé à l’autre bout du monde, s’y rendre n’est pas si compliqué – depuis Paris -, pas besoin de poussière de fée et de penser à quelque chose d’heureux : un vol assez court jusqu’à Helsinki suffit (moins de 3h), puis ensuite soit un avion pour monter en Laponie (1 à 2h), soit – et c’est là ou va ma préférence, le train de nuit. Partir de la ville pour se retrouver dans la nature, entouré de neige, dans le grand paradis blanc…est une expérience que je conseille vraiment à tout le monde (en plus d’être meilleure pour la planète) !

Lorsque je parle de mes différents séjours en Laponie, en Suède, ou en Finlande, j’ai souvent face à moi une petite grimace : d’un côté une image de magie à la Reine des Neige ; une sorte de pays Disney, avec en plus son Père-Noël qui prépare ses cadeaux. Mais j’ai aussi beaucoup de ressenti de peur du froid.
Mais je réponds d’ailleurs à chaque fois en premier ce proverbe nordique : « il n’y a pas de mauvais temps, que des mauvais vêtements ». Avant d’expliquer comment bien s’habiller quand il fait froid.
Mais mes interlocuteurs demeurent souvent sceptiques.

ski de rando Laponie

La nature…

Et pourtant, si ils savaient…
Ah que j’aimerais retourner en Finlande. En hiver principalement, même si l’été a également ses charmes. J’y suis allé plusieurs fois, été et hiver (principalement), et ce fut lors de chaque séjour une belle claque. Un dépaysement, l’impression d’être ailleurs, loin de tout.

Qu’est-ce que j’aime le plus ?
Je ne sais pas. Plein de choses à la fois.
Le froid déjà. C’est bête à dire, mais il vous prend au plus profond de votre être, et fait ressortir en vous des sentiments si particuliers. En réalité, un -20 nordique et sec est bien moins difficile qu’un 5° parisien et humide. Entouré de neige, vous allez vous retrouver dans une sorte de coton, avec des couleurs sublimes, rosées, pastel. C’est comme être dans un tableau ou un dessin animé de Noël, mais en vrai.

L’ambiance de bout du monde. Tout est blanc. Les arbres, les maisons, souvent rouges mais recouvertes de neige. Les chemins, les lacs. Les routes. On se demande comment vont rouler voitures et bus sur cette glace. Mais ils y arrivent.

Être seul. Marcher des heures sans rencontrer une âme. Être isolé par le son assourdi de la neige, dont je vous parlais juste avant. Lorsque je suis resté seul dans ma cabane pendant une semaine, c’est ce côté isolé qui m’a lep lus plu : se dire qu’en marchant des heures je serais toujours seul ; que personne ne pouvait venir (bon, même si en cas de danger il y a un petit côté flippant). Mais c’est une impression qu’on a plus difficilement dans nos régions.

Le retour à la nature. Moins d’infrastructures, de routes, beaucoup de chemins. On prend le temps d’écouter, de sentir l’atmosphère, et de prendre le temps. Le temps n’est qu’une information, on n’est pas pressés, on ne ressent pas ce besoin d’aller toujours plus vite. La nature dicte sa loi, le temps dicte ce que vous pouvez faire, ou pas, ce n’est plus le monde moderne qui impose son temps.

Et enfin, les Aurores Boréales. Et oui, on va aussi, et surtout, en Laponie, en Finlande, pour voir des aurores boréales. Spectacle magique de ciel devenant vert, jouant avec les nuages et les étoiles, l’aurore boréale apparaitra autour du cercle polaire…

Aurore Boreale Laponie

Aurore Boreale Laponie

Mais la Finlande, ce n’est pas que la Laponie : c’est de nombreuses régions plus au sud, mais tout aussi froides, enneigées, et magiques en hiver. C’est une capitale, Helsinki, assez fascinante, où tout est fait pour abriter, réchauffer le touriste non habitué au froid. Et pourtant, on peut s’y promener, flâner, découvrir de nombreux autres quartier, avec une nature pas si loin que ça…

Napapiiri

Napapiiri

Alors, on s’y retrouve ?

A propos Laponico (594 Articles)
Passionné des régions nordiques et scandinaves. J'ai plusieurs voyages à mon actif, en Laponie suédoise, norvégienne et finlandaise, ainsi que dans d'autres régions de ces pays. J'aime les grands espaces, la nature et je pratique le karaté et la course à pieds/trail. N'hésitez pas à me contacter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.