News

Point préparation Marathon des Causses et Imperial Trail

polar M430 test en Suède Vous avez vu ce beau temps suédois ?

Les vacances sont passées, et mes deux courses, principaux objectifs de mon année 2017, approchent à grand pas: les 40km de l’Imperial Trail de Fontainebleau sont en effet dans moins de 3 semaines, alors qu’il me reste moins de 2 mois pour le Marathon des Causses et ses 38km.

Entraînement running estival

J’avais peur durant mes 3 semaines de vacances de ne pouvoir courir assez, surtout lorsque j’étais en Suède, en famille.
Finalement, après une semaine sans courir, je m’y suis remis pour rester dans mon objectif hebdo de 29km, assez allègrement dépassé d’ailleurs.

Gesundaberget en Suède pour le dénivelé

J’ai en effet profité en Suède du soleil qui se levait entre 4h30 et 5h, et me réveillait souvent vers 5h30. J’ai ainsi pu mettre ces réveils matinaux à profit pour aller courir et grimper les 350m pour atteindre la superbe vue de Gesundaberget, depuis laquelle on a l’une des plus belle vue sur le Lac Siljan, au lever du soleil. Je l’ai même fait 2 fois le dernier jour pour 17km et 700m de D+.

vue depuis gesundaberget sur le lac siljan en suède

Vue depuis Gesundaberget sur le lac Siljan en suède

Le GR34 comme terrain de jeu en Bretagne

En Bretagne ensuite ou je suis allé courir presque tous les matins entre 9 et 18km, avec moins de dénivelé mais un terrain beaucoup plus fatiguant fait de montées et de descentes, se rapprochant plus du terrain de la forêt de Fontainebleau, où se déroulera ma première course.

lever de soleil saint-jacut bretagne

Lever de soleil à Saint-Jacut, en Bretagne

Archipel des Ebihens dans les côtes d'armor bretagne

Archipel des Ebihens dans les Côtes d’Armor

Des bénéfices tirés de ma première phase d’entrainement

Phase de musculation spécifique au trail

La première phase de mon entraînement, en juillet, a été efficace je trouve : beaucoup de musculation des jambes, du gainage et des appareils de cardio type escalier ou elliptiques qui font que j’ai bien senti des progrès lors de mes sorties dénivelés, notamment en Suède.

Phase kilométrage

Cette seconde phase à consisté à courir, aligner des kilomètres, mais également varier les types de courses: footings lents, accélérations dans les belles lignes droites ou même dans certaines zones (merci les segments Strava que j’avais configuré, notamment en Bretagne où j’avais déjà arpenté les sentiers, toujours très motivant), et bien sûr le dénivelé que j’essayais d’optimiser.

Alternance 3 semaines de travail + 1 semaine plus light

J’essayais également de travailler durement 3 semaines puis d’avoir une semaine plus light, je rentre dans ma troisième semaine difficile et ensuite il me restera deux semaines, ou plutôt une dizaine de jours pour la période de surcompensation et arriver au top à L’Imperial, premier objectif !
Il faudra aussi être vigilant en terme de diététique, ce qui est souvent mon problème…je vais d’ailleurs tester une cure de produits à la Spiruline avec Algorigin qui m’accompagneront durant ces deux mois restant.

Reste l’inconnue de tenir 40km, mes sorties de limitant à 2h15 maximum, et même si je suis généralement bien après, ce ne sera pas la même chose !

Point matos

la Polar M430

En terme de matos, je suis bien content de la Polar M430 que je teste depuis juillet :
– Le cardio poignet est très fiable (comparé à une autre montre utilisée avec ceinture)
– Le GPS lui aussi est très fiable (étalonné sur certains parcours sûrs). Seul soucis pour le trail, le dénivelé, puisqu’il n’y a pas d’altimètre barométrique.
– Elle donne aussi pas mal d’infos sur la qualité des sorties et la forme du moment avec l’index running que je regarde après chaque sortie. Toujours difficile de savoir ce que valent ces données, cependant elles servent d’étalon et c’est intéressant.
Son autonomie GPS est de 8h avec la plus haute précision de GPS (toutes les secondes), ce qui est bien pour la, majorité des sorties. On peut cependant réduire la précision à un point toutes les 30 secondes, ce qui ne m’a pas semblé trop détériorer les résultats sur une sortie longue, voir toutes les minutes (non testé).
Polar Flow, l’application pour iPhone, donne les infos essentielles et permet pas mal de réglages de la montre, c’est pratique et clair.

polar M430 test en Suède

Vous avez vu ce beau temps suédois ?

Mes tenues de trail – running

J’ai alterné entre mes tenues Odlo en Céramicool quand il fait très chaud, Under Armour que je trouve très confortable, mon t-shirt Cimalp que j’adore et qui est on préféré du moment, et les éléments Compressport pour le bas.

Mes chaussures de trail pour cette préparation

En Suède je n’avais emmené que mes Merrell Agility Peak Flex idéales pour la rando, la course, et assez confortables pour être portées au quotidien.
En Bretagne, j’ai alterné entre mes minimalistes Merrell Bare Access Flex (pour les sorties orienté route), mes Hoka Speed Instinct pour les sorties dynamiques trail, et  mes The North Face Ultra Endurance pour les sorties les plus longues (celles que j’avais utilisées lors du Trail de Cortina).

Bref, tout ça pour vous dire que ma préparation avance bien, et que j’ai hâte d’aller courir l’Impérial Trail pour voir le résultat de l’entraînement !

 

A propos Laponico (551 Articles)
Passionné des régions nordiques et scandinaves. J'ai plusieurs voyages à mon actif, en Laponie suédoise, norvégienne et finlandaise, ainsi que dans d'autres régions de ces pays. J'aime les grands espaces, la nature et je pratique le karaté et la course à pieds/trail. N'hésitez pas à me contacter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*