News

Les traces (dans la neige)

traces sur neige vers maison traces sur neige vers maison

Traces dans la neige: observer son environnement

Drôle de titre pour un article, titre néanmoins très révélateur de ce dont je voudrais parler. La Trace, les traces.
Les traces, dans la neige (mais pas que), peuvent provoquer, du moins chez moi, plusieurs sentiments, en fonction de leur type, et éveiller mon imaginaire où bien ma colère.

Traces d’animaux

Il y a les traces d’animaux, quel plaisir de voir des traces en imaginant le lapin sautant pour s’enfoncer dans la forêt en se creusant un terrier-gloo, où des pas de rennes ou d’élans (en Laponie) mastiquant lichen au calme des sapins.

traces animaux laponie

Des traces d’animaux en laponie, partout (imaginez ce petit monde caché)

traces d'animaux laponie neige

Où les promeneurs nocturnes se jouent des humains

traces de glace

La neige et le froid figent tout, faisant disparaître toute trace de vie

traces de lievre

Surement un lièvre (arctique?) traversant de bonds en bonds le lac

traces sur glace

La glace, noir sur le lac d’Abisko, des traces multiples, traces de glace

En France, ce sera plutôt, vers chez moi, et sans neige, des traces de sangliers. Presque les seuls, à mon grand regret, que j’arrive à repérer (vous me direz, la terre retournée sur plusieurs mètres, c’est pas très compliqué). A mon grand regret, je me répète, je suis incapable d’en voir plus, d’en comprendre, et surtout incapable de savoir les lire. Je me suis pourtant déjà acheté des livres (où ça à l’air tellement simple de voir si c’est une femelle ou un mâle brun de 83,7kg), je m’y intéresse, mais elles ne me parlent pas. Et ceux à qui elles appartiennent peuvent ainsi vaquer à leurs occupations sans que j’aille les déranger.

D’ailleurs je serais plutôt du genre à aller leur passer un petit bonjour et discuter en toute amitié, loin de moi l’idée de les déranger où leur faire du mal, et pour me nourrir je n’ai qu’a tendre le portefeuille.

Chemin dans la neige sous bois enneigé

Chemin dans la neige sous bois enneigé

chemin de neige laponie

On ne dirait pas, mais il y a (eu) du passage

chemin tracé laponie

Tracer la voie, un bonheur !

traces au crepuscule dans la neige

Traces au crépuscule dans la neige

traces de motoneige sur lac laponie

Traces de motoneige sur un lac en Laponie : comment gâcher un paysage

traces de vie en Laponie

Traces de vie en Laponie

Cependant, je vis entouré d’une grande forêt, celle de Fontainebleau, j’ai donc le loisir, de plus en plus souvent et petit à petit, de les voir de mieux en mieux, et je ne désespère pas progresser dans ce domaine (mais je ne sais pas trop comment !). Peut-être lorsque je devrais expliquer à mon fils, quand il sera en âge de comprendre et d’apprécier, et donc passer plus de temps, quel animal est passé par là, quel trajet régulier il a pu prendre. Je n’ai jamais appris ça, mais j’ai tellement envie de l’apprendre et lui transmettre.

Traces humaines : il est passé par ici, il repassera par là

Les traces humaines ensuite, celles qui sont les plus visibles, celles que je fuis en général.

autoroute sur neige

Autoroute sur neige !

traces de bateau fjords

Ces fjords norvégiens ne seraient pas plus jolis sans ces traces?

traces de motoneige qui se recouvrent

Traces de motoneige qui petit à petit se recouvrent…nuit et neige…

traces de motoneige sur riviere gelée laponie

Autoroute de motoneige sur la rivière entre la Suède et la Finlande

Tracer son chemin, inventer sa route

Je n’aime pas suivre les chemins, j’adore « tracer » le mien, sortir des chemins balisés, marcher et flâner au gré de mes envies. C’est encore plus flagrant sur la neige : il y a les personnes qui se promènent sur des pistes très balisées spéciales raquettes avec des raquettes (alors qu’en chaussure ça passe très bien), et qui surtout ne sortent pas et ne feraient pour rien au monde un écart pour aller dans la poudreuse – alors que c’est à ça que servent des raquettes à neige, aller dans le poudreuse et ne pas s’enfoncer), et il y a les personnes qui chaussent des raquettes, et partent droit, sans chemin suivre, dans la neige pure, en traçant leur voies. Je suis dans cette catégorie.

La pureté de la neige

Quel plaisir d’arriver dans un paysage, immaculé, sans aucune trace (excepté quelques traces d’animaux), et se dire que l’on est seul au monde, seul à être passé à cet endroit. Unique passant de cette pureté éphémère. Pour ma part c’est un des bonheur les plus grands, malheureusement pas simple à vivre dans nos contrées surpeuplées (quoique, dans le Jura, ou le Vercors…). En tout cas, en Laponie, on arrive (en sortant néanmoins un peu des villages et des routes à motoneige), à trouver ce genre de sentiments, et voici donc quelques photos prises en Laponie, de ces paysages où nous avons-nous même tracé le chemin.
Bonheur, quiétude, se retourner et voir le trajet accompli, tracer sa route, vivre sa vie…

PS: si vous aimez la neige, rejoignez « J’aime la neige », la communauté des amoureux de blanc !

cimetière sans traces

Cimetière où les animaux n’osent pas déranger les morts

pureté de la neige Laponie

Pureté de la neige : vous n’avez pas envie de vous jeter dans cette poudre?

scooter sur rivière

Un scooter, a fait une trace, sur cette rivière où seul le vent à tracé sa voie

traces de glace

La glace à figé le paysage

traces de vent laponie

Le vent a montré qu’il était là, et qu’il décidait !

traces de vent sur la toundra

Traces de vent sur la toundra suédoise

traces laponie

Jolies traces : les miennes à côté de celles d’une motoneige

traces ski laponie

Nous traçons notre chemin, entouré de rien

traces sur neige vers maison

En se dirigeant vers cette maison, abandonnée

A propos Laponico (541 Articles)
Passionné des régions nordiques et scandinaves. J'ai plusieurs voyages à mon actif, en Laponie suédoise, norvégienne et finlandaise, ainsi que dans d'autres régions de ces pays. J'aime les grands espaces, la nature et je pratique le karaté et la course à pieds/trail. N'hésitez pas à me contacter.

5 Commentaires le Les traces (dans la neige)

  1. Décidément, c’est en regardant ces photos que je me rends compte à quel point je préfère cent fois un paysage enneigé à une plage de sable blanc.
    Très jolies photos par ailleurs 😉

  2. C’est magnifique toute cette neige vierge 🙂 Je suis en plein dedans en ce moment mais je me lasse pas de regarder les photos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*