News

La cabane en pleine nature en Laponie : le camp Parakka

Depuis le camp Parakka Depuis le camp Parakka

Je vous en ai parlé plusieurs fois, de l’Aurora Retreat, cet endroit si particulier pour moi. Endroit qui va disparaître, du moins dans son ambiance actuelle. L’ambiance d’ailleurs, créée par Maya et Mikael, les propriétaires de cette superbe maison d’hôte que j’ai tant apprécié…

Ils ont décidé de commencer une nouvelle aventure, toujours en Laponie suédoise, toujours à Junosuando, mais beaucoup plus « Wild » : le camp en pleine nature Parakka.

Coucher de soleil

Coucher de soleil, magique non?

Un camp en pleine nature en hiver

Et j’ai testé ce séjour tout nouveau, cet hiver.
Oui, mon aventure en Laponie dont je vous ai souvent parlé, s’est déroulée dans l’une des cabanes dont ils se servent pour héberger leurs hôtes.
La différence est que j’étais tout seul, et en autonomie d’un point de vue de la nourriture et de tout le reste.

Sinon, pour les personnes qui voudraient goûter à cette vie en cabane, en pleine nature, tout est fait pour garantir un minimum de confort – simple, et bien sûr la sécurité grâce au guide qui sera là pour vous expliquer comment survivre (plutôt vivre hein, mais survivre je trouvais ça sympa dans cette ambiance wild).

Cabane en Laponie

Ma cabane en Laponie : intérieur confortable, chaleureux, le poêle en plein milieu

Camp en Laponie

Plusieurs petites cabanes dans mon camp en Laponie

Camp en Laponie

La vue que j’avais sur la rivière Kalix

La cabane dans mon camp en Laponie

La cabane dans mon camp en Laponie

Les toilettes en pleine nature en Laponie

Les toilettes en pleine nature !

Ma cabane en Laponie

Seul, j’avais largement de place pour m’étaler

La cabane sur le bord de la rivière gelée

Le camp Parakka n’est pas exactement celui où je suis allé, il est à quelques kilomètres (oui, de l’autre côté de la rivière, vous savez, celle où je me suis perdu), et à la différence de mon camp qui était constitué de petites cabanes indépendantes, il y a une grosse cabane commune très agréable (baies vitrées donnant sur la rivière, grande salle à manger commune…).
Vous irez chercher votre eau dans la rivière, en entretenant quotidiennement le trou, eau que vous récolterez le soir pour le sauna, qui vous servira de salle de bain : franchement, se laver dans un sauna traditionnel en bois est magique, on se sent…pur après, et apaisé.

Vous passerez vos journées en découvrant votre territoire : raquettes, ski de randonné, et même chiens de traîneau.
Et vos soirées, elles seront dédiées à la chasse aux aurores boréales : et oui, aucune lumière parasite dans ce coin de Laponie, vous êtes entourés de forêts et c’est tout. Autant vous dire que même sans aurores boréales, le ciel étoilé est juste magnifique. Vraiment.

Vous retournerez ensuite dans votre cabane, allumer votre poêle pour tenir la nuit et dormirez comme un bébé…

Depuis le camp Parakka

Depuis le camp Parakka sur ma rivière mais plus en hauteur

Parakka en Laponie

Parakka en Laponie

Vue depuis le camp Parakka

Vue depuis le camp Parakka : au loin, le trou pour l’eau

Le trou pour l'eau sur la riviere gelée en Laponie

Le trou pour l’eau sur la riviere gelée en Laponie

Un retour aux sources

Malgré le côté rustique qui peut paraître assez difficile pour certains, on s’habitue vite à aller chercher son eau, la faire bouillir pour le thé ou juste pour faire à manger, mais on retrouve les choses essentielles de la vie, et les journées passent, tranquillement, si bien qu’en retournant à la vraie vie on s’y retrouve là dépaysé avec envie du retour aux choses simples. Terminé toute ces choses superficielles qui nous entourent, ici c’est le retour à l’essentiel.

lac gelé en Laponie en skidoo

lac gelé en Laponie en skidoo

riviere en Laponie

Cette rivière que j’ai dû retraverser, juste à côté du camp

Chassez les idées reçues sur le froid !

De plus, je sais que beaucoup craignent le froid, mais sachez que chaque cabane est équipée d’un poêle à bois, qui chauffe très vite et fort. En quelques minutes j’avais fait monter le température de ma cabane à 40 degrés (et dû ouvrir la porte pour faire refroidir et ne pas fondre), ça chauffe très bien, et très sec, c’est vraiment agréable. N’ayez donc pas peur du froid (vous pouvez d’ailleurs lire mon article où j’explique comment s’habiller lorsqu’il fait froid), si l’expérience vous tente, dans des conditions très agréable et une superbe ambiance, partez vivre l’aventure au camp Parakka de Maya et Mikael !

Cerise sur le gâteau, rien que pour y accéder c’est une aventure. Une fois arrivés à Kiruna ou Junosuando (j’explique plus bas), vous partirez en scooter des neige à travers la taïga, traverserez la rivière ou le lac, et vous sentirez réellement loin de tout !

Aurore Boreale Laponie

Être isolé permet d’admirer un ciel magnifique tous les soirs

Fin de journée au camp en Laponie

Des fins de journées magiques

Lumieres de la nuit en Laponie

Au coin du feu…

Infos pratiques :
Il existe plusieurs séjours (de 2 à 5 jours), et surtout sur place diverses activités à programmer à l’avance, mais aussi sur place. Ils sont très arrangeants, donc si vous préférez choisir juste le séjour de base et ensuite voir sur place, il n’y aura pas de problème.

Cependant, je ne peux que vous conseiller les activités suivantes :
Chiens de traîneau (c’est tellement magique de glisser sur les lacs recouverts de neige, et entre les sapins au seul son des chiens haletants)
Ski de randonné nordique (se promener partout dans le silence assourdissant de la Laponie)
Chasse aux aurores boréales (le soir, partez dans le noir, attendre les lumières du nord; si elles se font attendre, vous pourrez patienter devant un bon feu réconfortant)

C’est mon top 3, après juste profitez de cette nature magique de Laponie !

Pour y aller, depuis Paris, plusieurs possibilités:
Paris-Stockholm puis Stockholm-Kiruna (en avion ou train, que je vous conseille car bien plus agréable – le réveil au petit matin est magique, cependant le trajet est plus cher que l’avion, même si bien plus écologique).
Depuis Kiruna, il y a un bus pour Junosuando, ou alors Mikael viendra vous chercher (mais le bus est bien plus rentable, et écologique).

Vous leur ferez un coucou de ma part 🙂

Ps : allez tout en bas de l’article, une petite vidéo faite par les blogueurs A Cruising Couple montre ce qu’ils y ont fait cet hiver !

Chien de traineau en Laponie

Chien de traîneau en Laponie : ils attendent le grand départ !

chien de traineau Laponie

Regard envoûtant…

fin de journée pendant randonnée en ski en Laponie

Ne trouvez-vous pas ces couleurs mystérieuses ?

Promenade en chiens de traineau en Laponie

Promenade en chiens de traineau en Laponie

Ski de randonnée nordique

Mikaël qui m’a fait découvrir sa Laponie en ski de randonnée nordique

traces ski laponie

Des traces sur la neige, uniques…

A propos Laponico (544 Articles)
Passionné des régions nordiques et scandinaves. J'ai plusieurs voyages à mon actif, en Laponie suédoise, norvégienne et finlandaise, ainsi que dans d'autres régions de ces pays. J'aime les grands espaces, la nature et je pratique le karaté et la course à pieds/trail. N'hésitez pas à me contacter.

2 Commentaires le La cabane en pleine nature en Laponie : le camp Parakka

  1. Magnifique ! Mais ma famille en ayant « assez des pays du Nord » (ça fait 4 ans de suite…), je ne sais pas si j’aurais la chance d’aller en Laponie bientôt ! Après avoir lu ton article sur le Jura, je suis en pleine négociation pour cet hiver ;)Merci pour ces infos en tout cas.

    • Je comprends, j’ai le même problème…Le Jura c’est top si il y a de la neige !
      Mi septembre j’ai 2 articles en préparation avec quelques jolies photos (plutôt des photos que des articles à proprement parler d’ailleurs)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*