News

Un voyage intérieur…

Gore-tex Experience tour (c) Gore-tex Gore-tex Experience tour (c) Gore-tex

Courir…

Je réfléchissais il y a quelques jours sur le devenir de ce blog, ce qui m’avait poussé à le faire, ses évolution passées, passant peu à peu du blog nordique au blog voyage (toujours orienté pays du froid) mais plus général, puis au blog outdoor orienté fortement sport et trail.
Bien que saisonnier (je suis en effet plus motivé à écrire des articles sur la neige et le froid en hiver), je ressent chaque année un gros manque à l’arrivée de l’été. Un gros manque de Suède, une envie de Scandinavie, de lacs et de forêts boréales, avec des rêves pleins la tête de voyage vers Kiruna, Tromsø ou Inari (que je ne connais pas encore).

Mais moins cette année.
Pourtant, je ne suis pas monté vers le cercle polaire.
Pourtant, je n’ai pas eu mes semaines réglementaires de neige.

Alors certes, j’ai passé quelques jours dans les Alpes du Sud. Je suis aussi allé à Berlin, puis Budapest. Et dans le Cantal, pour y courir 3 jours.
Courir, faire du sport. Là se rejoint le voyage, et le sport.

Cette année, cela prend de plus en plus de place dans ma vie. Beaucoup de place. J’ai toujours fait du sport, enfin, j’en fais depuis un moment. Beaucoup de karaté quand j’étais jeune. Et moins jeune, pendant 20 ans quand même…mais en ce moment, running, salle de sport, et muscu prennent de l’importance, et ça se ressent sur ce que j’ai envie de partager.
Je planifie chaque dimanche soir ma semaine, voir la suivante. Et je suis malade quand un de mes entraînement prévu saute, en cherchant par tous les moyens à le décaler, ou le rattraper.
Je suis malade lorsque je me rend compte qu’un rdv prévu de longue date va me faire sauter ma séance. C’est grave docteur?

Un voyage intérieur

C’est ce matin que je me suis fait cette réflexion, de voyage intérieur.
J’ai souvent envie de bouger, et même si souvent c’est dans le nord que j’adore, faire du sport me permet de contenir ce besoin, et me donne un autre but. Autre objectif. Un voyage contre moi-même.

Tous les ans je planifiais mes vacances, séjours, passant des semaines à l’avance à chercher ou aller l’été, ou l’hiver. Tous les plans possible et inimaginables pour aller en Laponie, retourner à Junosuando. Trouver une stuga, une location, et même m’y construire un igloo, après tout l’important c’est d’y aller !
Mais cette année je suis resté sage et mes plans sont plutôt d’entraînement.
Mon objectif? Le trail de Fontainebleau, premier trail en compétition que je ferais.
Moi qui ne suis pas du tout compet. Je ne sais pas trop pourquoi ce besoin, peut-être de légitimité. L’envie dans un cadre officiel de me dépasser. Pouvoir me préparer un plan d’entraînement sur 3 mois, pour me sentir progresser et bien mieux gérer les montées et la course que je n’ai pu le faire dans le Cantal.

Mais je me rend compte que mon rythme actuel, bien que fatiguant, me fait sortir de la tête tous ces voyages que je peux difficilement accomplir, tout ces voyages qui ne sont actuellement que fantasmes…avec les bébés de bas âge, les contraintes que cela implique (partir loin pour ne pas pouvoir sortir à cause des siestes ou des conditions météo difficiles, c’est un peu dommage).

Et si voyage il y a, il ne peut être qu’intérieur.

A propos Laponico (570 Articles)
Passionné des régions nordiques et scandinaves. J'ai plusieurs voyages à mon actif, en Laponie suédoise, norvégienne et finlandaise, ainsi que dans d'autres régions de ces pays. J'aime les grands espaces, la nature et je pratique le karaté et la course à pieds/trail. N'hésitez pas à me contacter.

3 Commentaires le Un voyage intérieur…

  1. Coucou,
    Tu as raison de prendre du recul, car ayant été très sportive je me lançais des défis et çà me donnait l’envie de continuer une autre vie, c’est à dire la mienne. Juste que les cieux une fois de plus n’ont pas voulu de ce bonheur pour moi et c’est pk je suis maintenant tellement frustrée de tout que j’essaie tenir le coup avec ma tête et mon esprit qui me sauvent pour mes enfants et petits enfants mais c’est dur…. Dis toi tu es jeune et si bonne santé tu pourras continuer un peu plus tard on ne sait pas mais je te le souhaite car perso ma santé ne me permet plus rien de rien sauf de regarder…………….. Alors GO!!!!!!!!!!! reste en accord avec toi même et on esprit. Tu iras loin !!! amitiés 🙂

  2. Moi c’est un peu l’inverse, j’attends les beaux jours avec impatience 🙂 Même si j’aime bien la rando à ski, le froid et la neige ne sont pas trop mes “éléments” favoris 🙂 Et sinon non non pas grave du tout de kiffer le trail, bien au contraire, je te suis à 100% !!! Et c’est bien de diversifier des fois 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*