News

The Island : mes impressions

The Island - Seul au monde - M6 The Island - Seul au monde - M6

Cela fait maintenant deux semaines que The Island est diffusée sur M6.

The Island : The concept

The Island : seuls au monde, si vous n’avez pas regardé, c’est une télé-réalité documentaire sur le survie: comment se débrouilleraient 13 hommes avec quelques notions de survie, sans rien (juste couteaux et machettes), sur une île déserte pendant 28 jours. Fait original, personne de la prod, les participants se filment eux-mêmes, aucune scénarisation, excepté dans le casting.

Pas de compétition, plutôt de l’entraide, ce qui fait toute la différence avec les émissions de télé-réalité classiques. Si ils en ont assez de l’expérience, ils partent. Vous pouvez d’ailleurs retrouver mon article présentant l’émission.

The Island : The critiques

Que dire de ces 2 premières émissions, est-ce que The Island tient ses promesses ?

J’ai trouvé la première émission sympa (même si un peu longue), mais je me suis ennuyé sur la seconde.
Globalement, c’est long, car il ne se passe pas tant de choses que ça.

L’alternance de présentation des candidats dans leur vraie vie et leur vie sur l’île est assez énervante, et on est souvent dans les clichés: le pubeux parisien qui ne supporte pas les serpents et qui se retrouve à aller les chasser pour les manger, le patron rugbyman qui aime le travail en équipe et diriger qui pousse ses coups de gueule sur l’île… Niveau narration, la voie off expliquant tout ce qu’on voit à l’écran est là aussi assez horripilante.

Les survivants sont néanmoins plutôt sympathique, avec leurs caractères respectifs (c’est là qu’on voit l’importance du casting de ce type de programmes), et même si il y a des confrontations et des étincelles, globalement, pour des gens qui ne se connaissaient pas avant le début de l’aventure, une certaine cohésion est présente. Toutefois, j’ai été assez choqué par Camille (le papy de 71 ans) qui à mis en danger lors de l’arrivée sur l’île ses camarades, et ne voulant rien écouter, ou encore Lucas, le barman qui ne fait absolument rien à part se baigner. Je trouve ça vraiment choquant, il ne fallait pas venir si c’était pour faire ça.

The Island - Seul au monde - Emission survie

The Island – Seul au monde – Emission survie

Et la survie dans tout ça ?

Concernant la survie en elle-même, on n’apprend pas grand chose, et c’est le grand reproche que je ferais à cette émission. Mike Horn fait quelques interventions sans grand intérêt, plutôt axées sur la motivation et la psychologie en cas de survie, mais c’est tout. On attendrais plus de partages et de “techniques de survie” de ses nombreuses expériences.

Les participants sont hyper désorganisés, et, même si je ne sais pas ce que je ferais à leur place, voir 13 mecs rester inactifs à attendre que cela se passe, ou décider par exemple de séparer le groupe en 2 pour aller chercher de l’eau, alors qu’ils pourraient faire plusieurs groupes de travail, c’est juste hallucinant.

Ils ont besoin d’eau, de nourriture, de s’organiser, avoir des abris, mais au lieu d’anticiper ils s’y mettent quand ils n’ont plus le choix…

De même, au bout de 6/7 jours sans manger et boire (ou très peu) en entendre certains ne pas vouloir manger du serpent alors que bon, des huîtres ou même des insectes parce qu’on aime pas, ça me choque !
Quand on a faim, on mange, c’est tout, et c’est je pense l’une des limites de l’émission: ils savent qu’ils peuvent partir quand ils le veulent…donc finalement ils n’ont pas grande pression. Non, je ne suis pas en train de dire qu’on devrait les laisser sur leur île quoi qu’il arrive, mais quand même…

La seconde partie de l’émission : quelques notions de survie

Si la première partie “documentaire” me laisse donc sur ma faim (quel jeu de mot!), j’ai trouvé la seconde partie de l’émission, bien que trop tard, plus intéressante. Les interventions de Marc Mouret (expert en survie, et que je ne connaissais pas) pour partager des techniques et survie sont intéressantes.

Maintenant, j’aurais trouvé ça plus cohérent de les intégrer dans la première partie du programme directement. Là aussi, cette seconde partie est longue avec beaucoup de blahblah et de retours sur les participants, et plutôt que les interventions sans grand intérêt de Mike Horn, il aurait mieux fallu peut être développer ces conseils relatifs à la survie pendant la première partie.

The Island: sympa mais ça reste de la TV réalité

Pour conclure, l’idée et le concept de The Island est sympa, la réalisation propose des choses intéressantes, mais il y a trop de codes de télé-réalité, pas assez le côté “documentaire” et survie que j’attendais.

C’est dommage car il y a du spectaculaire, et voir les “aventuriers” galérer, apprendre, faire le feu, etc. est intéressante, et il y avait je pense la possibilité justement de sortir de ces codes.

Personnellement, intéressé par la survie, je me suis lassé pendant l’émission, et la seconde partie plus intéressante était trop tard, trop longue et un condensé des 2 parties aurait sûrement été plus judicieux.

Et vous, vous en avez pensé quoi de The Island?

A propos Laponico (570 Articles)
Passionné des régions nordiques et scandinaves. J'ai plusieurs voyages à mon actif, en Laponie suédoise, norvégienne et finlandaise, ainsi que dans d'autres régions de ces pays. J'aime les grands espaces, la nature et je pratique le karaté et la course à pieds/trail. N'hésitez pas à me contacter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*