News

La Princesse des glaces

La Princesse des glaces La Princesse des glaces

La Princesse des glaces, de Camilla Läckberg
Roman des Editions Actes Sud, collection Actes Noirs, avril 2008 (en France, mais datant de 2003 pour la Suède)

Je ne suis pas un spécialiste des polars. Mis à part la série des Milleniums (de Stieg Larsson) que j’ai adoré et dévoré, et quelques polars par-ci où par-là, je n’ai pas vocation à critiquer et comparer.
Suite donc aux trois tomes de Millenium (que j’ai lu sur plusieurs années finalement), j’avais envie de me repencher sur le polar Scandinave, et Suédois, que l’on rencontre de plus en plus. Avec la peur d’être déçu, car quand quelque chose devient à la mode, généralement il y a du bon et du moins bon (par exemple j’ai commencé à acheter des mangas au début où ils sortaient au compte-goutte, et où ceux qui sortaient étaient réellement excellents, et maintenant on trouve un choix énorme, avec des titres vraiment mauvais).

Camilla Läckberg, très connue en son pays, très exportée aussi dans le nôtre, avec de nombreuses affiches dans le métro, m’intriguait : polars commerciaux ? Mais serais-je à même de juger et critiquer ? Au final, j’ai décidé d’en acheter un premier, pour essayer, sans à priori non plus.
Et bien, j’ai adoré, et si j’ai mis un peu de temps à entrer dedans, je me suis rapidement pris à l’histoire, aux personnages, mais aussi aux paysages et l’ambiance très bien retranscrite de la Suède, qui m’a vraiment touché dans mon imaginaire.
Fjälbacka. Petit port de pêche à l’ouest de la Suède, non loin de Göterborg. Un port où cohabitent des familles de pêcheurs historiquement installées et des nouveaux riches achetant à prix d’or des maisons pour venir y passer quelques jours par an.

Erica Falck ensuite. La trentaine assumée, écrivaine de biographie rêvant d’écrire un vrai roman. Sa jeunesse et des souvenirs à Fjälbacka, sa vie actuelle à Stockholm, et des évènements qui vont bouleverser sa vie.
Elle découvre son amie d’enfance, Alexandra Wijkner, qu’elle n’a pas vue depuis des années, morte, nue et gelée, dans la salle de bain de ses parents. Ses parents endeuillés lui demandent de rédiger un texte pour son enterrement. Pour redécouvrir cette jeune fille qu’elle n’a pas vue depuis des années, et qu’elle ne connait plus, elle va essayer de rencontrer ses proches, et comprendre son histoire. Comprendre ce qu’elle a été, puis petit à petit ce qui l’a tué. La police de Fjälbacka va se rapprocher d’elle, et l’enquête va faire ressortir des souvenirs, des relations entre les différents protagonistes, pour arriver à un scénario vraiment bien ficelé.

On ne s’ennuie pas, l’intrigue est bien formée, et elle nous permet de comprendre un minimum et non d’arriver à la fin et se dire qu’on n’a vraiment rien compris. De plus, pour un passionné de Suède comme moi, on entre vraiment dans ce village, cette région, avec la neige, les maisons de pêcheur typiques qu’on imagine très bien, et c’est vraiment dépaysant.
Je recommande vraiment ce polar suédois, pour ma part je vais m’atteler à lire ses polars qui suivent : en effet, en plus d’être très prenant, les personnages sont attachants, la vie d’Erica Falck va se trouver bouleversée, et visiblement les polars suivant, qui auront des intrigues complètement différentes, vont conserver et suivre son histoire, famille et amis.

N’étant pas grand spécialiste de ce genre que j’apprécie de temps à autre, vous me conseilleriez quoi pour continuer à explorer le polar scandinave ?

La Princesse des glaces

La Princesse des glaces

A propos Laponico (570 Articles)
Passionné des régions nordiques et scandinaves. J'ai plusieurs voyages à mon actif, en Laponie suédoise, norvégienne et finlandaise, ainsi que dans d'autres régions de ces pays. J'aime les grands espaces, la nature et je pratique le karaté et la course à pieds/trail. N'hésitez pas à me contacter.

3 Commentaires le La Princesse des glaces

  1. Oui oui, c’était pas mal du tout et il y avait de belles vues de Fjällbacka et de ses côtes, un vrai bonheur ;o)

  2. Après avoir vu la série sur France 3, j’hésitais à lire les polars mais tu m’a convaincue. Et j’aime tellement le Bohuslän.
    bise

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Polars Suédois | Carnets Nordiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*