News

Bien choisir sa veste softshell

Mountain Hardwear veste softshell Hueco Mountain Hardwear veste softshell Hueco

Vestes Softshell : effet de mode ou réelle utilité ?

Voici un article pour vous parler des vestes softshell. Suite à mes articles sur les doudounes et sur les gilets et polaires, qui connaissent un bon succès (à mon niveau je m’entends), j’ai eu des questions concernant le choix de vêtements techniques : quelle veste pour faire du VTT, qu’emmener comme vêtements et comme manteau en Laponie, que me conseillerais-tu comme veste 3 en un, ou comme softshell, qu’est-ce qu’une veste softshell ?

Ayant certaines connaissances dans le domaine de l’outdoor, et m’intéressant à ce type de produits, j’ai approfondi un petit peu et espère que cet article pourra répondre à vos interrogations concernant le softshell.

Rappel du principe des 3 couches

Pour avoir bien chaud, il faut connaître le principe des 3 couches : en première couche un sous-vêtement technique (par exemple ce t-shirt Bergans Akeleie dont je vous avais parlé) qui tiendra bien chaud et évacuera la transpiration ; une seconde couche en polaire pour vous tenir bien chaud, et là aussi évacuer au mieux la transpiration. Par exemple cette veste polaire Talloires de chez Eider. Et enfin la troisième couche qui devra à la fois vous tenir un minimum chaud, mais surtout vous protéger des intempéries, et être imperméable, coupe-vent, mais généralement assez lourde (en Gore-tex par exemple, dans laquelle vous respirerez moins bien et aurez plutôt chaud si les conditions climatiques ne sont pas assez froides ou si vous avez une activités sportive minimum). Ce sera des doudounes, parkas, gros manteaux d’hiver, vestes chaudes et imperméables etc…

Le principe des 3 couches fonctionne grâce à l’air qui va circuler entre chaque couche et à la fois isoler et créer de la chaleur, garder le corps au sec et évacuer la transpiration tout en apportant un gain de chaleur pour protéger à la fois des intempéries et des grands froids.

L’inconvénient est lorsqu’il fait froid mais qu’on bouge un minimum, et qu’on part à la journée, si on doit ranger la parka dans le sac, ça va vite devenir compliqué, et elle prendra trop de place. On a donc inventé il y a déjà quelques années les vestes softshell.

Qu’est-ce qu’une veste Softshell ?

C’est donc une veste qui va regrouper les deuxièmes et troisièmes couches : une polaire bien chaude et respirante (par-dessus un sous-vêtement technique) qui sera recouverte d’un tissus ou d’une membrane déperlante (l’eau va glisser dessus) et coupe-vent. Et surtout, les vestes softshell sont faites de tissus très agréables à porter, stretches et très légers, et ne prennent donc que très peu de place dans un sac.

L’inconvénient, c’est que si votre veste softshell est déperlante et un minimum imperméable, ce n’est pas une veste réellement imperméable, et généralement si elle sera parfaite pour vous maintenir au sec en cas de petite averse, si cette pluie dure plus de 30 minutes (d’après pas mal de commentaires que j’ai pu lire), vous ne serez plus protégé, et surtout elle sèchera difficilement. Alors étant donné que vous n’êtes pas en sucre et ne fondrez pas, sur une sortie à la journée cela peut ne pas poser de problème, mais sur plusieurs jours humides, cela peut quand-même vite devenir très désagréable.

Quand utiliser une veste softshell ?

Comme vous l’aurez compris, pas question d’utiliser une veste softshell sur un raid de plusieurs jours ou quand vous savez que les conditions climatiques vont être extrèmes, avec des grands froids, des risques de neige ou de pluie (on lui préfèrera dans ces cas la combinaison polaire technique + veste hardshell). Ou alors si vous êtes sûr qu’il ne pleuvra pas, et que la zone n’est pas humide. Comme vous êtes sur Carnets Nordiques et que potentiellement vous cherchez des infos sur les séjours dans les régions nordiques et souvent sur plusieurs jours, on va dire que sur une expedition en ski/pulka on élimine directement la veste softshell.
Cependant, la Laponie étant quand même une zone relativement sèche en hiver, je pense que vous pouvez amener une veste de ce type si vous dormez dans une maison, hôtel, auberge de jeunesse et rentrez tous les soirs ou pouvez vous abriter. Après il reste le problème de la chaleur, mais certaines vestes softshell semblent plutôt chaudes et bien combinées avec une bonne polaire ça peut être le couple parfait.

Sinon globalement, c’est la veste idéale pour le trek ou la randonnée à la journée, quand la météo n’annonce pas de pluie, et qu’il y a ou risque d’y avoir un peu de vent.

Le vent qu’il ne faut pas sous-estimer, car si une polaire peut tenir très chaud (exemple ma polaire Eider Talloires que j’affectionne particulièrement et utilise quotidiennement), en cas de vent ne ne vous protegera pas du tout (vent qui peut être violent dans certaines régions, en montagne, en Laponie…) et vous allez vite vous rendre compte que « coupe-vent » n’est pas un abus de langage et est un paramètre à ne pas négliger.

Enfin, une veste softshell peut s’utiliser dans la vie de tous les jours en zone urbaine, car elles aura généralement un look plutôt sympa (perso j’aime bien le côté sportif), sans faire ressembler à un explorateur polaire (quand on est à Paris, je trouve toujours çà un peu ridicule les personnes avec des parkas utilisées pour des expéditions alors même que les températures sont à peine négatives – et que je fondrais dedans), et c’est très pratique quand il fait frais le matin, qu’on prend le vélo pour aller au travail, que la pluie peut s’inviter dans la journée, mais qu’on ne veut pas prendre un imperméable (qui prend de la place) en plus.

Choisir sa veste softshell

Le choix est important, car chaque marque va en proposer. Les tarifs pour ce type de veste vont de 100€ à 200€, sachant que généralement plus elles sont chères, plus la qualité et les détails vont être techniques.

Regardez si il y a une polaire à l’intérieur (pour une veste qui sera plutôt adaptée à l’hiver mais non conseillée en été) ; Est-ce qu’elle a une capuche : personnellement, même si ce type de veste n’est pas imperméable mais seulement deperlant, la capuche s’avère pour ma part indispensable, et là aussi la capuche doit être de bonne qualité, s’adapter à la tête et aux mouvements. J’adore par exemple les capuches The Northface qui tiennent bien lorsqu’on bouge la tête, très important quand on fait du vélo ; vérifier que les fermetures éclaires ont des petits cordons pour les fermer avec des gants ; des cordons de serrage pour les poignets et la taille sont aussi importants, pour éviter l’air d’entrer ; Si c’est une veste softshell d’hiver, des zips de ventilation peuvent aussi être les bienvenus si il ne fait pas assez froid, ou si vous exercez une activité plus sportive.

Mon conseil : n’hésitez pas à passer aussi chez Decathlon, qui ont de plus en plus de modèles techniques et abordables

Sélection de vestes softshell

Voici une sélection de vestes softshell. Je n’en ai testé aucune, c’est donc un mix des marques que j’apprécie, que je connais étant qualitatives, et de look aussi. Je pense que je referais par la suite une sélection plus poussée avec éventuellement des tests produits.

Bergans Of Norway

Voici le veste softshell Visbretind, déperlante et respirante et adaptée pour le ski de randonnée nordique. légère mais chaude et renforcée sur le torse et les bras, stretch et respirant sur le dos et les dessous de bras, c’est une très bonne veste pour la randonnée en hiver.

Bergans of Norway Softshell Visbretind jacket

Bergans of Norway Softshell Visbretind jacket

Mountain Hardwear

La veste softshell Hueco de chez Moutain Hardwaear utilise la technologie breveté Air Shield. La coupe est ajutée et je la trouve vraiment très sympa. Pas trop sportive, j’aime particulièrement cette version en grise.

Mountain Hardwear veste softshell Hueco

Mountain Hardwear veste softshell Hueco

The NorthFace

Voici la veste softshell de The Northface Durango que je trouve vraiment sympa. Connaissant leurs produits, et leur qualité, c’est la veste idéale pour la randonnée hivernale, et même pour tous les jours, au vu de sa respirabilité, son imperméabilité et le fait qu’elle soit coupe-vent.

The Northface Veste softshell Durango

The Northface Veste softshell Durango

Millet

Voici une jolie veste softshell « Track » de chez Millet, marque française proposant des produits très qualitatifs. La qualité de leurs softshell est régulièrement plébicité par leurs clients, vous trouverez avec cette veste dédiée à l’alpinisme ou la randonnée de nombreux détails.

Veste softshell Millet Track

Veste softshell Millet Track

Arc’Teryx

Alors là c’est le top de la veste softshell. Déperlante et totalement coupe-vent à l’extérieur, en polaire chaude et respirante à l’intérieur, Arc’Teryx est une marque montagnarde réputée pour ces produits. Alors oui le prix est plus élevé que les autres vestes que je vous ai présenté, non elle n’est pas forcément adapté et vous devriez peut-être mieux prendre un modèle un peu moins cher et technique, mais franchement, elle n’est pas belle ?

Veste softshell Arc Teryx Gamma MX Hoody Iron Anvil

Veste softshell Arc Teryx Gamma MX Hoody Iron Anvil

The Northface (bis)

Oui, je voulais varier les marques, mais voilà, j’ai beaucoup aimé, hors du budget autour de 150€ que je m’étais fixé, et comme la veste Arc’Teryx du dessus, je trouve très sympa cette softshell The Northface. La capuche est technique et peut s’adapter à un casque, le tissus extérieur est en technologie coupe-vent Gore Windstopper, des cordons de serrage, des poches chauffes-mains pour l’escalade, elle est très légère, technique, bref je craque…

Veste softshell The North Face Valkyrie Summit Series

Veste softshell The North Face Valkyrie Summit Series



Je ne parle pas des vestes softshell Helly Hansen, ni Häglofs, grande marque suédoise, ou encore Eider, mais chacune de ces marques propose des produits de qualité, entre 100 et 200€, et pour être honnête, à part tester des produits et vous donner un avis précis, je pense que chacun est suffisant, les modèles les plus chers étant souvent juste plus légers, avec plus de détails techniques, pas forcément indispensables mais généralement confortables et agréables.

N’hésitez pas à me faire vos remarques ou conseils si vous avez aimé, ou pas justement, certains modèles ou marques, présents ou non dans cette sélection de vestes softshell.

A propos Laponico (528 Articles)
Passionné des régions nordiques et scandinaves. J'ai plusieurs voyages à mon actif, en Laponie suédoise, norvégienne et finlandaise, ainsi que dans d'autres régions de ces pays. J'aime les grands espaces, la nature et je pratique le karaté et la course à pieds/trail. N'hésitez pas à me contacter.

6 Commentaires le Bien choisir sa veste softshell

  1. Bonjour.
    J’ai pu voir sur le site de arc’teryx que plusieurs acheteurs se plaignaient que la modèle Gamma MX (en version sans capuche) n’avait plus la composante polaire chaude et respirante (Polartec… ) et donc qu’elle était bien moins chaude que les modèles présentés précédemment…
    Avez vous ce même retour (votre article date de plus de deux ans maintenant.
    Merci de votre retour

    • Bonjour, aucune idée sur cette évolution, cependant si le Polartec n’est plus indiquée, soit effectivement la perte de chaleur est importante, soit ils l’ont remplacé par une autre matière.

  2. Bonjour!!

    Même avec ça, j’ai du mal à me rendre compte, et vu le budget de ces vestes, je préfère demander.
    Je fais du vélo tous les jours pour aller au travail, y compris sous la pluie. Est-ce qu’une veste comme la Durango est bien pour ces températures hivernales à Paris (ce matin, -4°c quand je suis parti) ou est-ce trop chaud et vraiment fait pour les températures plus extrêmes ou des journées entières dehors?

    Merci!

    • Bonjour, ce n’est pas trop chaud, et respirant, c’est justement ce type de veste qui est bien agréable en ce moment ! J’en utilise souvent, et si il fait trop froid vous pouvez rajouter une couche en dessous (t-shirt + veste sans manches par exemple); Ou une doudoune ! Mais si vous faites du vélo c’est top ! J’ai la veste Valkyrie Summit Series (celle d’en bas) et elle est vraiment bien. La durango, je ne sais pas, je pense qu’elle est moins chaude et respirante que la mienne.

4 Trackbacks & Pingbacks

  1. Idées de cadeaux de Noël 2014 | Carnets Nordiques
  2. Se couvrir correctement par temps froid | Carnets Nordiques
  3. Veste softshell Valkyrie The Northface | Carnets Nordiques
  4. Veste Softshell Columbia Zonafied | Carnets Nordiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*