News

Sac de trail Osprey Duro : un sac de trail très sympa

L’année dernière j’avais testé le premier sac de trail de chez Osprey, les spécialistes des sacs de rando et voyage, et je l’avais beaucoup aimé. Différent des sacs de trails classiques ultra-light, il était plus imposant, plus lourd, mais très solide et pratique pour ranger ses affaires et avait une super tenue en course.

Cette année, Osprey continue sa percée dans le trail et sort un nouveau sac de trail, le Duro, qui est plus dans les codes actuels.
Il s’agit en effet d’un sac de trail type gilet, que vous enfilez et qui fait ainsi corps avec vous.
Existant en 3 litrages différents (1,5L, 6L et 15L), j’ai reçu de la part de la marque le 6L pour le tester.

sac de trail gilet osprey duro

Le sac Duro, description et premières impressions

Lorsqu’on le reçoit, comme pour son grand frère le REV 6, c’est la qualité de sa fabrication qui frappe en premier: ce sac ne craquera pas, ne se trouera pas, et vous pourrez le trimbaler partout sans crainte. Aussi bien lors de trails que de courses d’orientation, ou même de randonnées.
Il est composé de 3 ouvertures: une contre le dos pour y mettre une poche à eau (non fournie), une petite sur le dessus pour mettre ses clés, un portefeuille et son téléphone (mine de rien elle est assez profonde et permet d’y glisser pas mal de choses), et une grande poche fermée pour les affaires. Enfin à l’extérieur une grande poche en filet stretch qui se ferme par en haut via des sangles pour y glisser une petite veste de pluie par exemple ou des gants/bonnets à sortir rapidement.
Sur les bretelles, deux grandes poches pour y glisser deux flasques de 500ml (fournies), puis deux petites ouvertures stretch pour des barres ou gels, et enfin une poche fermée pour y glisser un smartphone (mon iPhone 6S rentre dedans sans problème, flasque remplie).

sac de trail osprey

sac de trail osprey duro
Les bretelles sont équipées de deux petites sangles amovibles pour éviter les ballottements du sac en course, et vous pouvez régler l’ensemble via des sangles de compression sur le côté, et qui sont très pratiques.

Enfin, sur chaque épaule se trouve une boucle « Stow-on-the-go » destinée à ranger rapidement les bâtons de trail. Je n’en ai pas eu l’utilité pour l’instant.
Pour résumer, un très beau produit avec juste ce qu’il faut.

pochette fermée sac de trail osprey duro

La pochette fermée très pratique pour y glisser un smartphone // Les sangles dont je vous parle

flasque sac de trail osprey

Les flasques sur l’avant sont bien pratiques pour s’hydrater

Le Duro 6L en course

C’est simple, on ne le sent pas. Il fait réellement corps avec vous, que les flasques soient remplies ou non, avec ou sans poche à eau. La poche à smartphone est très pratique et le sac étant relativement épais, on ne sent pas le téléphone lorsqu’il est dedans. Rempli ou à vide, il ne bouge pas, et c’est un plaisir de courir avec sans le sentir. Au vu de ce litrage de 6L, on peut le prendre sur des sorties et des trails longs, mais je l’utilise aussi sur des sorties plus courtes lorsque je veux emmener de quoi prendre des images, ou si le temps est incertain.

flasque pochette sac de trail osprey duro

pochette avant sac de trail duro osprey

Globalement ce sac de trail est très bien pensé : on trouve facilement ce qu’on cherche, les poches sont bien accessibles, et on a l’essentiel à portée de main. Il y a le nombre de poches utiles, ce qui évite d’en avoir trop, ou pas assez. Une fois les réglages effectués (c’est rapide), le sac tient donc bien, comme je l’expliquais au dessus.

Quelques petites choses à améliorer

Si je n’ai pas grand chose à dire de mal sur le Duro, deux détails me gênent un peu (même si ils ne sont pas rédhibitoires):
La seconde petite poche fermée sur le dessus du sac se trouve entre la poche à eau et la poche principale, et je l’ouvre à chaque fois à la place de la poche principale (celle où je mets les vêtements ou objets qui prennent plus de place). Si elle avait été placée plus vers l’extérieur je pense que ça m’aurait moins gêné, ou même si elle avait été moins visible. Je ne sais pas exactement ce qu’il faudrait modifier, mais c’est assez énervant.
Ensuite, les sangles de poitrine : si le système de sangles est très pratique pour retirer le sac, pour les clipser c’est une tannée car il faut viser parfaitement dans les encoches, et c’est vraiment gênant, surtout de nuit quand la visibilité est mauvaise, ou quand vous êtes pressé. Je préfère largement des fermetures plus classiques.
Enfin, les sangles de la pochette extérieur qui sont sur le dessus se détendent trop facilement, il faut sans arrêt les tendre, ce qui n’est pas très rassurant pour les affaires mises dans la grande poche (notamment si il s’agit de petits éléments comme des gants ou bonnet qui vont plus difficilement se caler).

Conclusion : oui, ce nouveau sac de trail Osprey est vraiment top

Excepté les quelques détails du dessus, le Duro de chez Osprey  est un excellent sac de trail, à la fois simple d’utilisation – tant au niveau de ses réglages que de ses détails pratiques, solide et confortable. Il y a ce dont on a besoin pour courir sur des trails assez longs, et il est très confortable en course. Si quelques détails viennent gâcher le rendu final, dans la réalité cela gêne assez peu et on s’y habitue, et il s’agit surtout de défauts de jeunesse qui ne doivent pas vous empêcher de foncer sur le Duro si vous cherchez un sac de trail solide, pratique et confortable.

sac de trail duro osprey

Le dos évacue bien la transpiration

petite pochette sac de trail osprey

Petite pochette pour ranger vos clés, smartphone, ou portefeuille

poche intérieure sac de trail osprey duro

La grande poche principale

A propos Laponico (518 Articles)
Passionné des régions nordiques et scandinaves. J'ai plusieurs voyages à mon actif, en Laponie suédoise, norvégienne et finlandaise, ainsi que dans d'autres régions de ces pays. J'aime les grands espaces, la nature et je pratique le karaté et la course à pieds/trail. N'hésitez pas à me contacter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*