News

Les doudounes de l’hiver #2015/2016

doudounes

Une doudoune pour l’hiver

Noel approche, l’hiver est enfin là même si ce n’est pas encore très franc. On peut enfin enfiler des vêtements et vestes d’hiver, et parmi aux, les doudounes.
Excellentes en secondes couches ou couches principales, en fonction du temps, les nouvelles générations sont surtout très compressibles et légères, idéales pour la mi-saison pour certaines, pour temps frais ou temps froid en fonction des caractéristiques.
Le look aussi a beaucoup évolué ces dernières années, elles deviennent plus ajustées, permettant de rajouter une couche externe qui protégera de la pluie, bien que la majorité sont désormais déperlantes (avec plus ou moins de réussite il faut l’avouer).
Ce sont donc des vêtements de plus en plus techniques, que vous pouvez porter à la fois au quotidien (et qui sont à la mode), mais aussi lors d’activités plus physiques hivernales: elles tiennent chaud, sont respirantes, et vous pouvez les ranger très facilement dans le sac à dos car elle prennent très peu de place. En duvet naturel ou synthétique, recyclée ou normales, à vous de faire votre choix.

Comment choisir sa doudoune ?

  • L’usage

    Pour une activité outdoor? Pour le quotidien? Serez-vous actif ou non? Très important de vous poser cette question au préalable: rien ne sert d’acheter une doudoune très chaude si vous n’êtes jamais exposé à du grand froid. Du duvet à 650g suffira pour des températures entre 0 et 10 degrés (et attention à votre première couche).

  • Les matières

    Duvet naturel ou synthétiques, d’un point de vue chaleur sur des produits haut de gamme les deux sont bien. Le duvet synthétique peut sécher plus rapidement, le duvet naturel rester chaud même humide. Il y a aussi le côté éthique du traitement des animaux qui fourniront leurs plumes : il existe des duvets éthiques, mais si cela vous importe, allez directement dans le synthétique. Je ne m’engagerais pas dans les explications des différentes marques de ce point de vue là, excepté chez Ternua qui ont une réelle approche développement durable avec leur techno Neokdun.

  • Le look

    Prêt du corps comme je le mentionnais au début de cet article, essayez la pour voir si la coupe vous plaît, et essayer de bouger les bras, voir si vous êtes bien dedans. Personnellement je déteste sentir mes bras entravés quand je les bouge ou sentir quelque chose quand je me retourne.
    Est-ce que le pan arrière de la doudoune descend assez et ne remonte pas lorsque vous êtes penchés (sur un vélo par exemple)?

  • Les détails

    Là doudoune a-t-elle des poches? Extérieures, intérieures, et combien?
    A-t-elle une capuche? Cette capuche ferme-t-elle avec un cordon de serrage? Comment se terminent les extrémités, peut-on rentrer ses mains, est-ce qu’il y a de quoi vous couper du vent et l’empêcher d’entrer dans les manches?

Voici un certain nombre de questions à vous poser et d’éléments à regarder lorsque vous choisirez votre doudoune.

Ma sélection de doudounes pour cet hiver

Voici une sélection de doudounes pour la majorité testées (si un test plus précis est disponible sur le blog, le lien est à la fin du descriptif).

Doudoune Flashforward de chez Columbia, la plus outdoor

Columbia est connue pour ses vêtements techniques dont je parle régulièrement. J’ai pu tester leur veste à capuche Flashforward, qui utilise la technologie Heat Seal, qui permet grâce à un système de couture particulier de maintenir le duvet en place et conserver ainsi la chaleur au mieux. Le duvet isolant est de 650g/m2 ce qui est bien pour des températures assez fraîches (je précise que je me balade avec juste un t-shirt sous mes vestes), et elle est très légère, tout en maintenant vraiment bien la chaleur. J’ai été plutôt étonné la première fois que je l’ai mise un matin ! Elle est aussi assez respirante, et tout en ayant chaud je ne me suis jamais retrouvé trempé de sueur lorsque je la portais en activité.

Autre avantage, sa capuche et son tissus qui protègent correctement de la pluie: c’est un vrai plus, et elle est très solide (je ne me suis pas amusé à essayer de la déchirer, mais elle inspire vraiment confiance, et si c’est une veste à la coupe dynamique que vous pourrez porter au quotidien, vous n’aurez pas peur non plus de l’emmener dans des zones plus délicates.
Ses petits points d’amélioration : pas de cordon pour la capuche (donc assez gênant en vélo où, si elle protège bien, vous ne pourrez pas tourner la tête, et en cas de vent), et elle n’a pas de petit sac de compression. Bon, elle se range quand même correctement au fond du sac !
Vous pouvez l’acheter directement sur le site de Columbia ou chez Snowleader.

Doudoune Columbia Flash forward

Doudoune Columbia Flash forward

Doudoune Ternua, la plus écolo

J’en ai parlé il n’y a pas longtemps, donc je ne m’éterniserais pas dessus, et je vous invite à aller lire le test de la doudoune Kaplan. C’est une doudoune en duvet recyclé, avec la technologie Neokdun,de Ternua, marque basque qui joue à 100% la carte du renouvelable, tout en étant technique.
Et bien c’est réussi, la Kaplan est très agréable à porter, chaude, et extrêmement légère. C’est simple une fois en place, elle est très près du corps, mais on ne la sent pas. Pourtant, elle a un pouvoir gonflant assez important, et tiens donc très chaud, tout en étant respirante. Idéale entre 0 et 10 degrés, elle se compresse parfaitement dans son sac de rangement, je l’adore !

Au niveau des points à améliorer, le tissus semble relativement fragile et je fais attention quand je la porte à ne pas l’abîmer. C’est peut-être son côté ultra léger qui fait ce ressenti, vu qu’elle n’a pour l’instant aucun accroc alors que je la porte assez souvent. De même, elle n’inspire pas totalement confiance quand il pleut (et n’a pas de capuche…).

L’acheter chez Snowleader.

Doudoune Ternua Kaplan

Doudoune Ternua Kaplan

La plus chaude: The North Face Quince Pro

Bon, celle-là je ne l’ai pas encore portée. Juste essayée. Mais c’est mon cadeau de Noël. Je cherchais une doudoune assez chaude pour le froid, pour le vrai froid (sans non plus parler du froid Lapon, même si elle pourrait parfaitement y aller). Mais aussi légère, au look sympa. Compressible. Plus chaude que mes autres doudounes qui  peuvent être utilisées en secondes couches ou couches principales quand le temps n’est pas trop froid. Et dans la boutique The North Face, lors du Black Friday, « the » promo, l’essayage, et j’ai craqué. Elle est belle, elle coupe super bien, et on ne la sent pas.  Son duvet d’oie 800 promet un très bon apport de chaleur. Mais je vous en reparlerais une fois que le papa Noël sera passé !

Acheter une doudoune The North Face chez Snowleader.

Doudoune The North Face Quince pro

Doudoune The North Face Quince pro

La moins doudoune

Oui car il n’y a pas que les doudounes, et certains n’aiment pas le côté « brillant » et les bourrelets plus ou moins apparents que peuvent avoir la plupart des doudounes classiques. Alors c’est là que je remet une couche (oh oh !!!) sur le veste Icebreaker Helix en Merinoloft. J’en avais parlé dans cet article, et c’était un coup de coeur, tellement elle est agréable à porter. Moins chaude que les autres doudounes testées, en couche principale elle est idéale autour de 10 degrés (sinon faut mettre un t-shirt manche longue ou un petit gilet en dessous). Mais elle est vraiment agréable à porter (et à reçu entre autre le prix IPSO de la meilleure seconde couche en 2015), parfaite pour la mi-saison, et si vous n’êtes pas convaincu à 100% par le look doudoune, jetez-y un oeil !

L’acheter chez Sbowleader.

Veste Icebreakers Merinoloft Helix

Veste Icebreakers Merinoloft Helix

Le meilleur rapport qualité-prix avec la gamme X-Light de Quechua

Decathlon a frappé fort avec sa doudoune X-Light proposée à – de 40€ ! D’ailleurs je ne sais pas si vous avez remarqué, mais on en voit partout, c’est je pense un réel succès. J’ai reçu pour ma part une jolie verte à tester, et je la trouve de qualité, surtout à ce tarif. En effet, elle est compressible, plutôt légère, et surtout chaude. aucun problème de chaleur autour de 5°, j’ai même eu plutôt chaud, surtout en mouvement. Elle est annoncée « confort » entre -5° et -10°, et le tissus parait plutôt solide. Deperlante, vous pourrez la porter en cas de pluie fine, ce qui est toujours pratique. Je ne l’ai pas testée très longtemps pour l’instant, ni dans des conditions trop sportives, donc je reviendrais sur les détails plus tard.
Parmi les points qui m’ont un peu déçu: elle taille petit (je mets du S en général et là je suis assez serré, ce qui personnellement me gêne sur ce type de produit qui doit être prêt du corps mais bien taillé pour ne pas se sentir); et on a vite trop chaud avec, elle pourrait être plus respirante (même si annoncée pour du -5°, ça reste une doudoune qui peut être utilisée au quotidien).
Après, le prix est vraiment imbattable, son look et les différentes couleurs proposées sont plutôt sympa, et elle semble plutôt solide de premier abord.

Doudoune Decathlon X-light Quechua

Doudoune Decathlon X-light Quechua

Il y en a bien sûr d’autres, certainement aussi sympa chez Patagonia avec les Nano Puff notamment, mais que je n’ai pas testé.

Alors, vous avez fait votre choix?

A propos Laponico (528 Articles)
Passionné des régions nordiques et scandinaves. J'ai plusieurs voyages à mon actif, en Laponie suédoise, norvégienne et finlandaise, ainsi que dans d'autres régions de ces pays. J'aime les grands espaces, la nature et je pratique le karaté et la course à pieds/trail. N'hésitez pas à me contacter.

2 Commentaires le Les doudounes de l’hiver #2015/2016

  1. La marque Bergans of Norway ou Norrana se défendent aussi plutôt bien, mais je ne sais pas si vous pouvez en acheter en France .

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Columbia Sportswear | Carnets Nordiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*