News

Courir en hiver

Icebreaker running winter Icebreaker running winter

Ah qu’il paraît loin le temps où j’attendais que la température baisse, et choisissais au mieux les tenues de running été, souvent celle qui serait la plus légère et évacuerait la mieux la transpiration. Le soleil matinal, le ciel bleu…
L’hiver est arrivé, et bien qu’il ne fasse pas très froid, c’est devenu bien plus difficile de se motiver pour aller courir.

Courir en hiver: dur de se motiver ?

Comment courir en hiver, et pourquoi, voici mes motivations pour me bouger et préparer les prochaines échéances et l’année 2016 qui arrive.
Certains en profitent pour faire une pause sportive, pour ma part je l’ai faite en octobre.

Pourquoi courir en hiver?

Parce que c’est agréable et ça fait du bien de se retrouver de nuit dans la forêt entouré de sangliers, ne pas les voir, les entendre seulement, ne pas savoir exactement où on va, j’adore. Parce qu’il faut bien continuer de vivre, de faire du sport, et s’entraîner. Parce que ça fait du bien à l’esprit aussi.

Où courir en hiver?

L’hiver, la nuit est souvent celle qui vous accompagnera, alors plusieurs possibilités s’offrent à vous pour courir entre novembre et février :

  • En salle de sport :

    Le plus simple, sur tapis. Il faut l’avouer, ce n’est pas le plus agréable, mais ça permet de travailler différemment. Vous pouvez courir en regardant la télé (ce que je fais en salle de sport), aller vous faire une séance de gainage, de muscu, avant de courir, et contrôler votre travail. Le tapis c’est top pour ça. Travailler l’endurance, faire des séances dynamiques, en montée, avec de l’imagination et les programmes du tapis de course vous avez de quoi vous amuser et rendre la séance plus intéressante. C’est ça la clef.

  • Dehors, le soir ou le matin :

    Il fera nuit, mais profitez-en pour sortir au lieu de vous enfermer devant une série TV à manger une soupe. Vous verrez, c’est agréable et ça permet de voir (ou ne pas voir) son environnement différemment.
    Pour ma part deux choix s’offrent à moi quand il fait nuit:
    – Courir dans mon village
    Je le fais très peu en été préférant la forêt, mais l’hiver et la nuit sont l’occasion de se frotter au bitume et travailler différemment ses sensations. De nouveaux parcours s’offrent à moi, ça évite une certaine routine.
    – Courir dans la forêt
    Comme en été, mais de nuit. Les sensations changent, on ne voit pas grand chose, on peut se perdre, mais c’est des fois une vraie aventure car on change complètement ses repères et les parcours habituels prennent une nouvelle vie.

Quels équipements pour courir en hiver?

  • La frontale

    Si elle n’est pas indispensable en ville lorsque c’est éclairé, elle devient votre meilleure amie en forêt.
    Une bonne frontale est un réel outil très agréable. J’utilisais jusqu’à maintenant une frontale de base, n’éclairant pas mal, mais de nuit je n’étais pas convaincu pour courir en forêt (surtout en descente). J’ai acquis depuis peu une frontale Petzl qui s’adapte à la luminosité, et où vous regardez, et c’est juste génial: vous voyez super bien, loin et large, et la nuit ne gêne absolument pas. Elle se recharge en usb, pas de soucis de piles, et on la sent à peine sur la tête!

  • Les t-shirts et collant

    T-shirt et collant thermiques, qui vont vous tenir chaud et évacuer la transpiration. Le but est de ne pas avoir trop froid en sortant de chez vous, mais de ne pas avoir trop chaud une fois que vous serez parti. Allez jeter un oeil sur cet article où je parle de mes tenues et accessoires pour courir en hiver. Mais pour résumer, j’adore la gamme GT d’Icebreaker (en laine mérinos, très très agréable et confortable), et j’ai découvert cette année chez Odlo la tenue Blackcomb Evolution Warm, très confortable et chaude, que je recommande fortement.vetements running hiver

  • Les protections contre les éléments

    Il peut pleuvoir, bruiner, l’indispensable est une veste coupe-vent au moins déperlante ultra-légère pour vous apporter quelques degrés (grâce à la protection contre le vent  et/ou la pluie). Chaque marque en propose, j’ai pour l’instant testé le coupe-vent Hurricane de chez Compressport qui est vraiment hyper léger, respirant et protège correctement, en apportant ce petit gain de protection/chaleur idéal. De plus, les gants et un bonnet/Buff respirant sont eux aussi indispensables. Perso je suis adepte des gants et bonnets de chez Icebreakers, en laine mérinos, qui vont rester chaud même une fois mouillés de transpiration.

Bref, comme vous pouvez le voir, courir en hiver, par temps froid ou humide n’est pas si compliqué que ça: une bonne organisation, des vêtements techniques adaptés, de quoi se protéger, et hop, vous n’avez plus de raisons de rester sur votre canapé ou dans votre lit 🙂

Icebreaker running winter

A propos Laponico (510 Articles)
Passionné des régions nordiques et scandinaves. J'ai plusieurs voyages à mon actif, en Laponie suédoise, norvégienne et finlandaise, ainsi que dans d'autres régions de ces pays. J'aime les grands espaces, la nature et je pratique le karaté et la course à pieds/trail. N'hésitez pas à me contacter.

4 Commentaires le Courir en hiver

  1. Bonjour,
    Je pars en Laponie dans quelques jours, j’ai vu que les températures sont vraiment basses (aujourd’hui -19). Est-il possible de courir ? Cela reste-il agréable ?

    • Bonjour, c’est possible, car il y a des courses qui existent, cependant c’est vraiment froid: il faut bien prévoir pour après (genre un sac avec des fringues seches et une doudounes – légère – ou des couches supplémentaires, de quoi proteger la bouche (car à -20 ça brule de respirer le froid), et deja essayer en restant à proximité du logement, ne pas trop s’éloigner, car ça fatigue énormement. Mais ça doit etre sympa sinon !!!

  2. Je cours depuis plusieurs mois mais avec la venue du froid j’avoue perdre pas mal de motivation. Du coup je fais des exercices à la maison pour compenser, ça muscle bien mais je vais perdre un peu d’endurance c’est certain…

    • C’est bien de garder un minimum la forme; perso j’aime bien quand il fait bien froid et sec, c’est surtout la pluie qui me dérange et me démotive. Maintenant, essayer de garder une sortie par semaine et un peu de muscu/entretien à la maison c’est déjà pas mal, ça permet aussi au corps de se reposer ! Ou alors bien t’équiper avec des vêtements agréables et bien chaud (souvent, le plus dur c’est quand tu ouvres la porte, si t’es bien dans tes vêtements, c’est plus facile).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*